Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2006

Amour toujours

Jeudi 31 août 2006.

            La gueule boursouflée, tuméfiée sous l’œil gauche, fendue comme un fruit trop mûr en plusieurs endroits, si bien qu’on jurerait qu’il a plusieurs bouches cousues à la va-vite sur le visage, de façon aléatoire en long en large et en travers, la peau tendue à craquer sur le bombé du front, l’élocution contrariée par l’inégale répartition des dents sur la mâchoire, et cependant bavard, réclamant sans cesse une tite pièce aux passants saturés d’auto-satisfaction, sidérés d’entendre parler ce gros fruit pourri posé en équilibre sur un amas de chair cuite dans la pisse et la vinasse, oublié au coin de la rue, une mouche pour seule compagne – une mouche pour seule compagne !

            Comme je lui souris pour lui refuser la tite pièce que je n’ai pas, il clame à la ronde que je suis sa chérie d’amour.

Commentaires

...Ca va être difficile à "commenter". On va apprendre donc à faire des comment se taire...

Écrit par : koan | 31/08/2006

Et le sourire c'était peut-être beaucoup.

Écrit par : Rony | 31/08/2006

@ rony. Trop occupé par ma poutre pour m'occuper de la paille de mon prochain, je trouve tout de même la ressource de dire qu'içi il ne semble pas être question de sourire ravie et éclatant, mais d'une politesse et d'une civilité qui va se perdant entre les castes. J'imagine que les rôdeurs réglementaires dont on affuble les rues depuis quelques temps ne se seraient pas donné cette peine...

Écrit par : koan | 31/08/2006

bonjour Fleur. je passe régulièrement chez vous, mais en silence. vos textes se suffisent si bien à eux-même.(en passant, mon préféré c'est 'Ligeti', trop superbe). mais là,cette rencontre!!! suis touchée (à gauche) par votre regard... il remet bien des choses à leur juste valeur. merci.

Écrit par : kintana | 01/09/2006

Il ya un amour secret entre la Belle et la Bête, une sorte d'entente et de pacte par-delà leur refus réciproque de se donner l'un à l'autre (lui parce qu'elle est trop belle pour lui et mondaine, elle parce qu'il est dégoutant et asocial).

Comment nommer cet amour particulier ? Platonique ? Non. Transcendant ? Non. Ou plutôt : ces deux-là s'éprouvent comme les pire contraires ? Et donc ?

Écrit par : Varna | 01/09/2006

"Compassion et orgueil" ça sera plus simple.

Écrit par : koan | 01/09/2006

le regret d'avoir tant de barrières imposées par la société et nos souffrances passés, des limites que nous-mêmes ne pouvons dépassés qu'à travers des signes .. la joie d'avoir aperçu ce sourire échangé à travers les barreaux, ce moment d'humanité échangé, de compréhension

Écrit par : anne | 01/09/2006

Oui, Anne, je pense aussi qu'il y a de l'humanité dans le regard échangé de ces deux-là, mais je veux dire : une humanité rare, extra-mondaine, extra-sexuelle (enfin, jusqu'à une certaine limite pour lui... ;-)), quelque chose par-delà ce que vous nommez les "barrières" mais que je préfère nommer, pour ma part : fonctions.

Vite ! dans mes bras ! ;-)

Écrit par : Varna | 01/09/2006

Un sourire, quand il n'est pas crispé ou forcé, c'est un don. C'est le cas dans cette note de Fleur, c'est cela qui compte.

Écrit par : Rony | 01/09/2006

rien de sexuel dans la réaction de cet être il entend tout simplement exprimer à sa manière la joie d'avoir été
reconnu en tant qu'être humain c'est aussi important pour lui qu'une petite pièce
quant au sourire on peut se demander si ce n'est pas celui de s'excuser de ne pas donner la petite pièce qu'on a toutefois au fond de sa poche quand on vit un peu mieux que ce malheureux
je ne dis pas cela pour faire la morale mais parce que je crois que lorsqu'on se met à écrire il vaut mieux rester dans la vérité
à moins que dans le cas présent il ne s'agisse d'une démarche expiatoire

Écrit par : le sénégalais | 01/09/2006

Bonsoir, tout le monde, merci de laisser vos commentaires ici, ça me fait plaisir. Il n'y a pas de morale aux petites histoires que je vous raconte sur ce blog, ce sont juste des faits qui me restent en tête jusqu'à ce que je les écrive. Même pas sous forme d'images ou de sensations, ces faits me HANTENT sous forme de mots, de phrases qui tournent dans ma tête sans arrêt, sans arrêt, la seule solution est d'écrire ces phrases, d'en rajouter quelques-unes autour pour faire un texte, et j'ai enfin l'esprit libre,... jusqu'à la fois suivante ! Pour les textes comme celui-ci où je parle d'un être humain particulièrement touchant (comme le Magnifique du Sénégal, ou le bagnard), je suis heureuse que vous réagissiez, j'ai l'impression de les avoir sauvés à ma façon (quel orgueil).

Et ce jour là, sénégalais, je n'avais vraiment pas de pièce sur moi ;-) . Je suis contente que vous soyez revenu, et cette phrase à propos de la vérité quand on écrit, parole très juste. Ecrivez-vous vous-même ?
Koan, j'aime bien vous laisser sans voix ne serait-ce qu'une seconde !
Rony, merci de cette sensibilité
Kintana, contente d'avoir votre lien, avec Koan qui efface son blog régulièrement, je vous avais perdu de vue !
Varna vos phrases m'impressionnent ! J'adore cette "analyse" (cependant "asocial" n'est pas un motif de dégoût pour moi)
Anne toujours si sensible, merci.

Écrit par : Fleur | 01/09/2006

Merci à vous, Fleur, de témoigner si honnêtement de votre authenticité d'artiste : au diable le cliché de l'artiste baignant dans un monde purement esthétique ! L'esthétique (amour de la forme) est certes là, "océane" si je puis dire pour dire l'ampleur de ses vagues et parce que je me refuse à dire "en surface" ; c'est dire sa majesté (l'application, tout un style, n'est-ce pas ?) -- mais c'est toujours à un tourment (profond ?) qu'on vous reconnaît !

Ah, tourment béni qui nous pousse à créer ! (certain(e)s se reconnaîtront !)

[NB/ Hic ! pour les fautes éventuelles en tous genres, voir à la rubrique absolution : "in apéro du ventregris veritas"]

Écrit par : Varna | 01/09/2006

varna l'auteur avoue qu'il n'a pas de message à transmettre et qu'est-ce donc qu'une écriture sans message sinon esthétisme
à moins que ce ne soit auto-thérapie
et dans ce dernier cas quel intérêt y trouverait le lecteur
il est d'emblée mis dans une position indécente celle de voyeur

Écrit par : le sénégalais | 02/09/2006

> La côte d'ivoire, Sénégalais ! La côte d'ivoire ! C'est l'endroit où se situe tout voirien spectateur qui n'a pas idée du laboratoire de la créativité ! Du haut de sa tour (illusoire pour le spectateur), "l'artiste" jette des ponts qui tombent souvent à l'eau. Mais au moins il essaie...


[Je crois bien vous connaître, s'il y a du sénégalais en vous, vous devriez pour le moins signer " la sénégalaise" ;-)]

Écrit par : Varna | 02/09/2006

La littérature n'a pas de messages à transmettre, soyez-en sûrs. Laissons cela aux hommes politiques. Eprouver sa propre existence, cela suffit (rien de plus ridicule qu'un écrivain vantant le "thème" de son roman).

Écrit par : N.O. | 02/09/2006

Ca cogite, ça cogite. N'y aurait-il qu'un seul type de créativité qui se préterait à une définition unique au-delà de laquelle il serait blasphématoire de parler de créativité ?
Fleur rumine des mots, plus modestement, je ne rumine que des images. Plutôt que ruminer d'ailleurs il serait plus judicieux de parler de cuire dans l'athanor une matière vile pour en extraire l'or d'un travail plus abouti...
Qu'importe, la mise en situation fonctionne, et les modalités de cette réussite sont-elles si importantes ? Ce mendiant est important. "Star" malgré lui, grâce à sza chérie d'amour inconue (Où est le temps où les mendiants appelaient les femmes "Duchesse ", comme Thomas O'Maley dans les aristochats ? )

Écrit par : koan | 02/09/2006

> Koan : un seul type de créativité ? Vous voulez dire : une seule source de créativité, peut-être ?
Dans ce cas, s'il n'est, chez l'homme ordinaire, ni manque ni surplus débordant, qu'est-ce qui pourrait bien le pousser à créer autre chose que ce qui existe déjà ?

Même l'amour dont parle Anne est, selon moi, créativité - du moins potentielle créativité, suivant l'usage qu'elle fait ou fera de son indubitable énergie. Je dis "suivant" car on n'a pas l'habitude de nommer créativité le don de soi auquel aspire une personne quand c'est purement à d'autres qu'il veut se donner.
Comme si l'amour était cet art sans autre support que ceux qui existent, auxquels il se donne...
L'amour de certain(e)s nous rendrait oeuvre d'art ! Voyez comme il nous rend beaux et belles !

[> Anne, je n'entends pas parler à votre place, je donne simplement mon sentiment]

Écrit par : Varna | 02/09/2006

A vous lire, on se demande si une Mère Térésa ne serait pas une manière de De vinci... Je le pense. Si l'amour vraiment
désintéréssé, c'est à dire intéréssé par lui seul, existe, alors oui, je l'imagine perpétuellement créatif. Et je me dis que dire "Que ton règne vienne", n'est-ce pas chercher à faire advenir , aussi, la beauté ? N'est ce point par excellence la complainte de l'artiste ? Quelle question..

Écrit par : koan | 02/09/2006

N.O. transmettre un message ne signifie pas militer
ou prendre parti pour quelque chose mais transmettre
à travers sa singularité quelque chose d'universellement
humain, sinon c'est du fait divers
par ailleurs, éprouver sa propre existence c'est aussi ce que fait, par exemple, une araignée qui tisse sa toile...
l'humain et donc la littérature c'est par excellence rapport à l'altérité, ayant comme support le sens, la signification

Fleur, ces personnages ne me paraissent pas "sauvés"...
le narrateur se limite à en donner une première impression qui est plutôt ambiguë : attraction et répulsion à la fois,
n'ayant pas plus d'explication le lecteur ne sait pas trop
quoi en faire,
en fait, si vous n'écrivez que pour vous débarrasser des ces impressions, dans quel but les livrez-vous au public ?
pour lui demander peut-être ce qu'il faut en penser ?...

oh que vous êtes malien varna ! ;-)
à propos, vous qui semblez connaître tout, vous savez peut-être aussi que l'amour est donner ce qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas ?
eh oui, nul ne sait en fait ce qu'il y a dans le labo-tour de l'artiste... séduction ? manipulation ? narcissisme ?
alors marre de cet amour dont on ne sait pas ce que c'est,
accordons aux autres la dignité et c'est déjà bien...

Écrit par : le sénégalais | 03/09/2006

N.O. transmettre un message ne signifie pas militer
ou prendre parti pour quelque chose mais transmettre
à travers sa singularité quelque chose d'universellement
humain, sinon c'est du fait divers
par ailleurs, éprouver sa propre existence c'est aussi
ce que fait, par exemple, une araignée qui tisse sa toile...
l'humain et donc la littérature c'est par excellence rapport à l'altérité ayant comme support le sens, la signification

Fleur, ces personnages ne me paraissent pas "sauvés"...
le narrateur se limite à en donner une première impression qui est plutôt ambiguë : attraction et répulsion à la fois,
n'ayant pas plus d'explication le lecteur ne sait pas trop
quoi en faire,
en fait, si vous n'écrivez que pour vous débarrasser des ces impressions, dans quel but les livrez-vous au public ?
pour lui demander peut-être ce qu'il faut en penser ?...

oh que vous êtes malien varna ! ;-)
à propos, vous qui connaissez tout, vous savez peut-être aussi que l'amour est donner ce qu'on n'a pas à quelqu'un
qui n'en veut pas ?
eh oui, nul ne sait en fait ce qu'il y a dans le labo-tour de l'artiste...
séduction ? manipulation ? narcissisme ?
alors marre de cet amour dont on ne sait pas ce que c'est,
accordons aux autres la dignité et c'est déjà bien...

Écrit par : le sénégalais | 03/09/2006

N.O. transmettre un message ne signifie pas militer
ou prendre parti pour quelque chose mais transmettre
à travers sa singularité quelque chose d'universellement
humain, sinon c'est du fait divers
par ailleurs, éprouver sa propre existence c'est aussi
ce que fait, par exemple, une araignée qui tisse sa toile...
l'humain et donc la littérature c'est par excellence rapport à l'altérité
ayant comme support le sens, la signification

Fleur, ces personnages ne me paraissent pas "sauvés"...
le narrateur se limite à en donner une première impression
qui est plutôt ambiguë : attraction et répulsion à la fois,
n'ayant pas plus d'explication le lecteur ne sait pas trop
quoi en faire,
en fait, si vous n'écrivez que pour vous débarrasser des ces
impressions, dans quel but les livrez-vous au public ?
pour lui demander peut-être ce qu'il faut en penser ?...

oh que vous êtes malien varna ! ;-)
à propos, vous qui connaissez tout, vous savez peut-être aussi
que l'amour est donner ce qu'on n'a pas à quelqu'un
qui n'en veut pas ?
eh oui, nul ne sait en fait ce qu'il y a dans le labo-tour de l'artiste...
séduction ? manipulation ? narcissisme ?
alors marre de cet amour dont on ne sait pas ce que c'est,
accordons aux autres la dignité et c'est déjà bien...

Écrit par : logika | 03/09/2006

N.O. transmettre un message ne signifie pas militer
ou prendre parti pour quelque chose mais transmettre
à travers sa singularité quelque chose d'universellement
humain, sinon c'est du fait divers
par ailleurs, éprouver sa propre existence c'est aussi
ce que fait, par exemple, une araignée qui tisse sa toile...
l'humain et donc la littérature c'est par excellence rapport à l'altérité ayant comme support le sens, la signification

Écrit par : le sénégalais | 03/09/2006

N.O. transmettre un message ne signifie pas militer
ou prendre parti pour quelque chose mais transmettre
à travers sa singularité quelque chose d'universellement
humain, sinon c'est du fait divers
par ailleurs, éprouver sa propre existence c'est aussi ce que fait, par exemple, une araignée qui tisse sa toile...
l'humain et donc la littérature c'est par excellence rapport à l'altérité, ayant comme support le sens, la signification

Fleur, ces personnages ne me paraissent pas "sauvés"...
le narrateur se limite à en donner une première impression qui est plutôt ambiguë : attraction et répulsion à la fois,
n'ayant pas plus d'explication le lecteur ne sait pas trop
quoi en faire,
en fait, si vous n'écrivez que pour vous débarrasser des ces impressions, dans quel but les livrez-vous au public ?
pour lui demander peut-être ce qu'il faut en penser ?...

oh que vous êtes malien varna ! ;-)
à propos, vous qui semblez connaître tout, vous savez peut-être aussi que l'amour est donner ce qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas ?
eh oui, nul ne sait en fait ce qu'il y a dans le labo-tour de l'artiste... séduction ? manipulation ? narcissisme ?
alors marre de cet amour dont on ne sait pas ce que c'est,
accordons aux autres la dignité et c'est déjà bien...

Écrit par : le sénégalais | 03/09/2006

Pour accorder la dignité à quelqu'un, il faut quand même l'aimer un peu...L'amour est le désir que l'autre vive qu'il soit débordant de vie ! Le "respec"t, la " dignité" c'est ce que la laïcité retient de l'amour, une tiède frilosité, pour avoir la paix...En tout cas moi, j'ai toujours perçu ça comme ça...

Écrit par : koan | 03/09/2006

My God, sénégalais, vous aviez envie que l'on vous entende !!! Ni esthétisme ni psychothérapie, mes textes valent ce qu'ils valent, je pense ce que je pense de ces "rencontres" que je décris, le lecteur n'a pas à le savoir, et je me fiche bien qu'il ne sache "pas trop quoi en faire". Je les "livre au public" pour attirer son attention sur ce que je vois. Si un seul d'entre eux est touché, c'est déjà ça. D'autre part pas de répulsion de ma part, ça c'est vous seul qui l'avez trouvée à travers mes textes : je me demande si lorsque vous parlez d'écriture, vous ne parlez pas plutôt de lecture. L'écriture n'a pas de fin pédagogique, votre lecture peut-être, ce n'est pas mon problème, c'est le vôtre. (Cependant merci de votre franchise. Et finalement c'est sénégalais ou sénégalaise ??)

Écrit par : Fleur | 03/09/2006

Vous comprenez, en croisant ce type, je ne me dis pas "oh oh, quel intéressant personnage, j'en ferais bien un texte, voyons, je pourrais commencer par le décrire et puis dire au lecteur que cet être humain oublié sur le trottoir a un coeur, je dois leur faire passer le message..."

C'est impérieux et ça vient d'ailleurs, ça s'impose à moi, que ce soit alors de la vraie littérature ou non, I DON'T CARE.

Écrit par : Fleur | 03/09/2006

N.O. transmettre un message ne signifie pas militer
ou prendre parti pour quelque chose mais transmettre
à travers sa singularité quelque chose d'universellement
humain, sinon c'est du fait divers
par ailleurs, éprouver sa propre existence c'est aussi
ce que fait, par exemple, une araignée qui tisse sa toile...
l'humain et donc la littérature c'est par excellence rapport à l'altérité
ayant comme support le sens, la signification

Fleur, je n'écris pas, je n'en ai pas assez de talent,
ces personnages que vous mentionnez ne me paraissent pas "sauvés"...
le narrateur se limite à en donner une première impression
qui est plutôt ambiguë : attraction et répulsion à la fois,
n'ayant pas plus d'explication le lecteur ne sait pas trop
quoi en faire,
en fait, si vous n'écrivez que pour vous débarrasser des ces
impressions, dans quel but les livrez-vous au public ?
pour lui demander peut-être ce qu'il faut en faire ?...

que vous êtes malien varna ! ;-)
à propos, vous qui connaissez tout, vous savez sans doute aussi
que l'amour est donner ce qu'on n'a pas à quelqu'un
qui n'en veut pas ?
eh oui, nul ne sait en fait ce qu'il y a dans le labo-tour de l'artiste...
générosité, faiblesse, dépendance, séduction, manipulation, narcissisme ?...
et il est peut-etre le premier à l'ignorer,
alors accordons déjà aux autres leur dignité, c'est plus sûr...

Écrit par : le sénégalais | 03/09/2006

Vous savez quoi ? Ca me fait penser à de l'art contemporain, ces copier-collé avec juste un détail qui change...

Écrit par : Fleur | 03/09/2006

Fleur, merci pour ce regard doux posé sur cet être qui n'a pas perdu son humanité...
Là où d'autres (et j'en fais parfois partie !) tournent la tête, ou sourient poliment en guise de seul don... toi tu t'attardes, tu vois la beauté... d'un fruit trop mûr, mais sans ignorer la réalité !
C'est du grand art !

Écrit par : kti | 03/09/2006

C'est exactement ce que dit Fleur et qui définit parfaitement ce qu'elle propose içi ; des instantanés. Ce que j'éprouve à la lecture m'appartient, je m'imagine les protagonistes à ma manière et c'est un regard partagé qui m'est proposé. Pas de jugement, pas de leçon, parfois tout au plus ce rien d'espièglerie bien féminine qui ajoute au mystère, et pour le reste, une jolie et fine écriture qui peut aller aux larmes. Tout le reste, et le reste surtout, n'est que littérature.

Écrit par : koan | 03/09/2006

Merci, Kti toujours enthousiaste.
Koan, voilà c'est exactement ça et merci, vraiment (vous m'ôtez un poids en réalité). Ce sont des visions, en somme.

Écrit par : Fleur | 03/09/2006

Vous choisissez vos sujets pour boxer ma parole...Ceci dit
vous n'avez pas les yeux au beurre noir pour voir comme vous voyez... En effet, pourquoi semble t'il qu'aucun lecteur n'a noté cette remarque si poignante, si déchirante de la mouche...

Écrit par : koan | 03/09/2006

http://www.delirant.com/annuaire/goto-4987.html
Un petit Kdo en espérant que ça va marcher...

Écrit par : koan | 05/09/2006

Koan, MERCI !!!!!!!!!!!! Les batteurs sont mes héros. Quelle transe !

Écrit par : Fleur | 05/09/2006

hi hi hi...

Écrit par : koan | 05/09/2006

Chez varna (super texte à mes yeux) http://s-entredire.hautetfort.com/

Écrit par : koan | 05/09/2006

J'ai la colère aujourd'hui. J'attrape un petit bourgeois poussièreux et je lui colle le nez dans la pisse du mendiant :
la voilà ta réussite, petit chien !

Écrit par : koan | 06/09/2006

Grand moment...

Écrit par : Fleur | 06/09/2006

C'est souvent dans le ruisseau que l'on trouve les plus belles âmes ....je me suis fait des relexions , j'ai cogité il y a peu sur tous ces cas : SDF , SANS PAPIERS etc ....dans une note : réfexions nocturnes ...

Écrit par : Debla | 06/09/2006

Votre lien ne marchait pas, Debla, j'ai recherché votre blog sur "H et F", et je me suis permis de corriger votre lien "sous" votre signature... Merci d'être passée !

Écrit par : Fleur | 06/09/2006

"L'amour toujours..." Bon, c'est vrai, on s'y complaît, mais une petite interruption dans le cours du toujours, un entre-deux amours, un en-cas de non-amour avéré, voire une excursion en territoire ennemi, un léger "contre-temps", bref, que diriez-vous d'une suite ?

Ne nous dîtes pas que vous n'avez pas fait de nouvelles rencontres !!

Mais non, c'est l'éternité qui nous presse, c'est pas moi !
;-)

Écrit par : Varna | 06/09/2006

Deux instantanés de suite, c'est une histoire, un film...

Écrit par : koan | 06/09/2006

ce sont des extraits !

Écrit par : anne | 06/09/2006

Bon, d'accord. :()

Écrit par : koan | 06/09/2006

qu'est ce donc que ce :() ? vous criez ? vous baillez ? vous riez ?

Écrit par : anne | 06/09/2006

soufflez peut-être..?

Écrit par : anne | 06/09/2006

Je me prend pour une grenouille, pourquoi ? (C'est parce que les petits tics des bloggers me font rire. J'aime celui-là : {°!°}...) pardon Fleur, on fait des gamineries, c'est le répit après le long "combat" chez Varna. Vous saviez que Anne a gagné le prix "sagesse du dire" ?

Écrit par : koan | 06/09/2006

Tout va bien chère petite soeur...Fleur pardon... ?

Écrit par : koan | 07/09/2006

Oui, tout va bien, merci Koan, mais je suis totalement débordée par cette histoire de concert polonais pour lequel je dois rédiger une présentation (cf "musique en chambre"). Je suis plongée dans l'histoire de la musique polonaise, dans quelques jours je serai plus libre !!

Écrit par : Fleur | 07/09/2006

C'est donc pour ça que vous êtes si sobre...

Écrit par : koan | 07/09/2006

Tu as bien fait de corriger le lien , merci Fleur .... je ne suis pas trés douée en informatique j'étais incapable de résoudre ce problème ...

Écrit par : Debla pour fleur | 08/09/2006

Pour faire une bonne dame patronnesse
Tricotez tout en couleur caca d'oie
Ce qui permet le dimanche à la grand-messe
De reconnaître ses pauvres à soi
Ce qui permet le dimanche à la grand-messe
De reconnaître ses pauvres à soi...

Et un point à l'envers et un point à l'endroit
Un point pour saint Joseph un point pour saint Thomas...

Écrit par : jacques brel | 08/09/2006

amour toujours, un rire, une blessure, blessure ouverte, béante et criante, blessure d'une vie à chercher, chaque jour, une flamme, une flamme capable de réchauffer cette âme malade en mal d'amour, il rit toujours...

Écrit par : anne | 09/09/2006

on va reprendre les termes de Koan, on va se taire...

Écrit par : sios | 10/09/2006

est ce que vous dites cela pour moi Sios ?
j'ai écrit ça sans trop réfléchir, car j'avais vu ce jour là un mendiant dans Pékin en mauvais état qui riait en fixant les gens, un rire qui les effrayait, cela m'a fait penser au texte de Fleur

Écrit par : anne | 11/09/2006

J'aime cette idée que mon petit texte ait pu voyager jusqu'à Pékin, je trouve ça touchant... Je ne crois pas que Sios ait parlé pour vous, Anne, ce n'est pas "son genre" ! Don't worry...
Sios, merci de votre visite !

Écrit par : Fleur | 11/09/2006

Mais Fleur, nous sommes chacun sur notre trottoir avaec à la main nos petits textes, mendaint nous-mêmes de la communication bienveillante. Nous sommes là tenant notre mini-boutique, espérant qu'une ou qu'un chéri d'amour nous fasse l'aumone d'une piécette d'attention, n'est ce pas ?
C'est petit un être humain, mais ciel, que c'est beau !

Écrit par : koan | 11/09/2006

Vous avez trouvé la conclusion idéale, Koan, il est temps maintenant que j'écrive une nouvelle note !

Écrit par : Fleur | 11/09/2006

Fleur > Une nouvelle note !!!

Ws^poetr ! jqsd)qsdpoj t !!!! lqsdpoj tj ,;.. !

- ?

- Et pourtant c'est sûrement plus clair que sur "vive voix".
M'enfin, c'est bien l'intention seule qui compte, non ? C'est bien ce qu'on dit toujours ?
Ô pardon, j'ai dit toujours....
;-)

Écrit par : Varna | 11/09/2006

Varna, on dirait du polonais, au secours !!!!!!!!!!!

Écrit par : Fleur | 11/09/2006

Varna, c'est plutôt un nom d'origine Hongroise.

Écrit par : koan | 11/09/2006

Mais Fleur, nous sommes chacun sur notre trottoir avaec à la main nos petits textes, mendaint nous-mêmes de la communication bienveillante. Nous sommes là tenant notre mini-boutique, espérant qu'une ou qu'un chéri d'amour nous fasse l'aumone d'une piécette d'attention, n'est ce pas ?
C'est petit un être humain, mais ciel, que c'est beau !

( J'ai recollé ça là pour conclure par la conclusion ! Non mais ! hi hi hi :)))

Écrit par : koan | 11/09/2006

Fleur > Disons la Hongrie annexée par la Bulgarie ;-)
Varna est à la fois une ville bulgare (aucun rapport avec mon pseudo), une idée de caste, paraît-il (aucun rapport avec mon pseudo), et a un troisième sens qui figure dans mon "A propos" (en rapport direct avec mon pseudo).

Voyez comme un seul mot invite au voyage !

Écrit par : Varna | 11/09/2006

Fleur quand est ce que ce projet de présentation du concert polonais se termine ? hihi , cela semble vous sortir de par les yeux : "Varna, on dirait du polonais, au secours !!!!!!!!!!! " Bon courage !
Varna "phonème", en effet cela colle bien avec votre intention de communiquer vos idées pour les faire évoluer en connection avec celles des autres, bien trouvé!
..Koan, il vous faudra refaire un copier-coller ! :-))

Écrit par : anne | 12/09/2006

Varna, en fait je parlais de la phrase que vous aviez écrite plus haut ("Ws^poetr ! jqsd)qsdpoj t !!!! lqsdpoj tj ,;.. !")
Oui, Anne, mon drame c'est que je ne sais pas prononcer tous les noms des compositeurs polonais que je présente !! En plus c'est la première fois que je vais monter sur scène et parler en public... I feel bad...
Allez, Koan, encore un coupde conclusion ! Moi hier je m'étais abstenue de répondre après votre copié-collé, je vous signale... ;-)

Écrit par : Fleur | 12/09/2006

Mais Fleur, nous sommes chacun sur notre trottoir avec à la main nos petits textes, mendiants nous-mêmes de la communication bienveillante. Nous sommes là tenant notre mini-boutique, espérant qu'une ou qu'un chéri d'amour nous fasse l'aumone d'une piécette d'attention, n'est ce pas ?
C'est petit un être humain, mais ciel, que c'est beau !

et en plus j'ai même corrigé les fôtes (enfin il me semble)

Écrit par : koan | 12/09/2006

sur l'année de 10h10
ben, non on s'est pas trompé...
on a fait les photos en 2005
on expose cette année...
et le rendez vous photographiqe c'est vendredi soir à 10h10, si le coeur vous en dit...

Écrit par : durrute | 12/09/2006

Mais Fleur, nous sommes chacun sur notre trottoir avec à la main nos petits textes, mendiants nous-mêmes de la communication bienveillante. Nous sommes là tenant notre mini-boutique, espérant qu'une ou qu'un chéri d'amour nous fasse l'aumone d'une piécette d'attention, n'est ce pas ?
C'est petit un être humain, mais ciel, que c'est beau !


Je sens que je vais me faire doubler...

Écrit par : koan | 12/09/2006

§^u^§ (hihihi))))

Écrit par : anne | 12/09/2006

Mais Fleur, nous sommes chacun sur notre trottoir avec à la main nos petits textes, mendiants nous-mêmes de la communication bienveillante. Nous sommes là tenant notre mini-boutique, espérant qu'une ou qu'un chéri d'amour nous fasse l'aumone d'une piécette d'attention, n'est ce pas ?
C'est petit un être humain, mais ciel, que c'est beau !

Hi hi hi aussi ...

Écrit par : koan | 12/09/2006

Fleur, je sens qu'on va finir par se faire souffler dans les bronches si on continue ces gamineries. Marmots intenables... Quant à Varna, et "sa part de l'autre"....Je crois qu'il se flinguerait de voir ça...

Écrit par : koan | 12/09/2006

..vous semblez koan, je trouve, définir la place que vous donnez à l'autre..
mais je vais me taire pour vous laisser votre air et reprendre le mien
je reviendrai peut être Fleur (je vous prie de m'excuser)

Écrit par : anne | 12/09/2006

Mais c'est une vanne anne !

Écrit par : koan | 12/09/2006

Mais où est Anne ? Parole, c'est la journée ! Fleur, c'est moi qui ai fais ça ? Ciel, elle l'a pris pour elle ! Mais qu'est ce qui se passe aujourd'hui ? Que faire ?

Écrit par : koan | 12/09/2006

Rien Koan, pas de panique, je crois qu'elle reviendra et qu'en lisant votre réponse elle comprendra, elle n'est pas susceptible je crois, et peut-être même qu'elle vous fait une blague... ???

Écrit par : Fleur | 12/09/2006

attendez,j'ai encore des hallucinations (cf M Blue) ou Anne a fermé son blog ????????????


ANNE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenez !

Écrit par : Fleur | 12/09/2006

...oui suis un peu paranoe, un peu nulle..désolée!..mon blog je lai mis au chaud ailleurs pour un moment, mais en vérité pou le moment je préfère car je ne sais plus quoi écrire..mais le remettrai en ligne
...(pas fière)

Écrit par : anne | 12/09/2006

et ben moi j'ai supprimé le mien...C'est con parce qu'il y avait longtemps que je n'avais pas fais un aussi joli billet, et comme je ne garde plus jamais rien...Anne, je ne vous demande qu'une chose depuis l'autre bout du monde : Croyez que si je vous blesse, c'est seulement par bétise ou maladresse. Mais de manière calculée, ça non ! Quant à refaire un blog de mon coté, cette fois, c'est pas gagné. Je vais peut-être un peu garder un peu les choses pour moi tout compte fait.

Écrit par : koan | 12/09/2006

pourquoi ? pourquoi avez vous fait cela cette fois ci?

Écrit par : anne | 12/09/2006

c'est une épidémie !?

Écrit par : anne | 12/09/2006

C'est sain. Vous connaissez cette base des arts martiaux Asiatiques, quand on te pousse, au lieu de pousser dans l'autre sens, tire. Il y avait de la saturation dans l'air.

Écrit par : koan | 12/09/2006

...le taichi
bon j'espère que vous allez bien et je vous prie de m'excuser pour ma réaction idiote !

Écrit par : anne | 12/09/2006

allons bon, nous perdons deux blogs fameux d'un coup, vous méritez des baffes, tous les deux !
(Je crois que vous vous êtes compris mutuellement, c'est l'essentiel)
Je vous attends, donnez moi vos adresses de blogs dès que vous en re-créez un, c'est d'accord ?

Mais que fait Mr Blue, il est muet depuis un bon moment !

Écrit par : Fleur | 12/09/2006

Mr Blue avait un rencart à Nevers hier je crois, mais depuis, silence radio.

Écrit par : koan | 12/09/2006

Me brasser le chou avec Anne ça me paraît tout simplement impossible...Je prends les baffes sur moi, au point où j'en suis un cocard de plus, ça fera même carrément joli...

Écrit par : koan | 12/09/2006

Je suis là, ne vous inquiétez pas, j'ai du m'absenter hier pour Nevers et cette histoire de pc toujours en attente d'un autre boitier avec alimentation qui fonctionne a quelque peu casser mon rythme, j'avais préparé un petit texte pour illustrer un de mes derniers morceaux Electro et puis pffui ! Plus rien, celui-ci est bloqué, de plus, tous les outils informatiques que j'utilise habituellement me manque (à noter que je tourne sous Linux), j'ai été également occupé par le construction d'une petite maison en bois pour les enfants, j'ai réalisé quelques photos je voulais en mettre une sur Illustrasons mais je n'ai pas de logiciel fonctionnel pour modifié cette dernière (je dois finir de la construire demain). Mon pc portable est un peu froid à l'installation de certains logiciels libres (ce doit-être ce fichu Windows et son pack SP2... !), de plus les appareils de la maison cèdent les uns derrières les autres, il y a deux jours c'est mon ampli tunner Tandberg des années soixante-dix (en bois s'il vous plait !) qui nous lache, plus de son ???... Bref comme vous voyer tout va bien ! Je progresse je ne me suis pas mis une seule fois en pétard... Alléluia !

Écrit par : MrBlue | 12/09/2006

ne passe pas ton baptême de l'air en helico...

Écrit par : koan | 12/09/2006

Merci du conseil Koan, je vais éviter !

Écrit par : MrBlue | 12/09/2006

pour ne pas laisser passer l'heure, fais sonner otn portable à 10h09 ...et puis c est a 10h10 le soir, pas le matin ( on dit pas 22h10 parce que c est pas joli...) et on te laisse le soin d'en parler autour de toi...plus on aura de photos mieux ce sera...

Au fait, merci de tes textes, trrrrès bOOOOOx...

Écrit par : durrute | 12/09/2006

Mr Blue, on peut dire que vous vous rattrapez,après de longs jours sans rien, DIX-HUIT lignes d'un coup !! Nous voulons voir la cabane. Et pourquoi ne pas la prendre à 10 heures 10 du soir vendredi prochain, et l'envoyer au lien ci-dessus ???
Merci Véronique pour les compliments et l'astuce anti-oubli...

Écrit par : Fleur | 13/09/2006

petite note Fleur, Koan, MrBlue, Varna, ceux qui lisent ici, je remets mon blog en ligne..voilivoilou, contente de vous voir MrBlue, moi aussi je veux voir cette cabane!

Écrit par : anne | 13/09/2006

Koan a vraiment effacé ses 2 blogs !! misère !...

Écrit par : anne | 13/09/2006

Ca rattaque. Fleur, vous somnolâtes quoncque nenni ne vous aperçoite ?

Écrit par : koan | 13/09/2006

musique polonaise... J'ai envie de dormir...

Écrit par : Fleur | 13/09/2006

Mince...C'est pour longtemps ce job ? Parole, moi c'est terrible je me suis tellement dopé à l'electro, il n'y a bientôt plus que la trance-goa pour me garder les yeux ouverts. ca doit être la pente fatale du vice. Je suis refait, j'ai été eu...
Allez, courage, la Pologne a besoin de vous !

Écrit par : koan | 13/09/2006

Tout cela est très bien dit, soulignement d'humanité avec légéreté…
Je suis passé et je repasserais !!! :-)))

Par contre, musique polonaise, je ne connais guère moi qui suis fait de rock mélodique… =-))))

Écrit par : filaplomb | 13/09/2006

filaplomb tombe à pic...

Écrit par : koan | 13/09/2006

c'est le but du fil à plomb...
La musique polonaise je n'y connaissais pas grand chose avant d'accepter ce petit défi (à ma mesure) ! Au moins dans le rock mélodique les noms des musiciens sont plus faciles à prononcer ! Merci d'être passé, filaplomb ( il y a "aplomb" dans votre nom).

Écrit par : Fleur | 13/09/2006

Je laisse au plus réactif/à la plus réactive l'opportunité d'écrire le 100ème commentaire.

Écrit par : Fleur | 13/09/2006

Gagné !

Écrit par : MrBlue | 13/09/2006

BRAVO Mr BLUE, je suis fière de vous !!!!! Vous l'avez mérité.

Écrit par : Fleur | 13/09/2006

Vous voyez bien que je n'étais pas loin !
Comment va ce matin ?

Écrit par : MrBlue | 14/09/2006

j'aime le regard de Fleur qui nous décrit ses instantanés de vie sans pudeur, sans fard, pas de préjugés, pas de leçon, c'est effrayant de vérité... c'est notre vie au coin de la rue mais c'est aussi l'art d'y mettre le mots...

Écrit par : holly | 14/09/2006

Holly, merci, heureuse que ça puisse te toucher !

Écrit par : Fleur | 14/09/2006

l'art serait-il juste un reportage émouvant ?

à ce compte-là il n'y a pas de plus grands artistes que les journalistes de TF1

Écrit par : le sénégalais | 14/09/2006

On n'a pas dit que c'était seulement émouvant, on a dit que c'était aussi émouvant. Et c'est au moins bien ecrit, intelligent, sensible , attentif délicat, poudique et à propos. Qualités rares s'il en est.

Écrit par : koan | 14/09/2006

On n'a pas dit que c'était seulement émouvant, on a dit que c'était aussi émouvant. Et c'est au moins bien ecrit, intelligent, sensible , attentif délicat, pudique et à propos. Qualités rares s'il en est.

Écrit par : koan | 14/09/2006

Texte délicat et plein de compassion.

Écrit par : Jean Christophe Bataille | 14/09/2006

Le sénégalais, vous me cherchez des poux, mais je n'ai jamais prétendu faire de l'art. Depuis le début vous essayez de rassembler des preuves que je n'en fais pas, pourquoi ? (Quant à être ému par les reportages sur TF1, ce n'est pas mon cas.)

Koan, j'aimais bien le "poudique" pudding...

Jean-Christophe, merci ! J'ai découvert votre blog il y a quelques jours, et j'ai bien rit ! Vous êtes féroce avec les patients...

Écrit par : Fleur | 14/09/2006

oui..! "être ému par les reportages de tf1"..ahahaha!!!ahahaha!!(!!une sec. j'messuie une larme..).. enfin..j'ai bien compris que vous n'êtes pas fan de ces émissions le sénégalais...allons, voyez vous en ce texte une quête de l'exclusivité, du sensationnel avec un ton qui claque pour faire pleurer ? j'y vois moi une quête d'universalité, d'humanité avec un ton qui respire une émotion vraie

Écrit par : anne | 14/09/2006

Fleur, pour monter sur scène, dites-vous que vous allez offrir au public des fleurs, et que tout le monde apprécie les fleurs, ils seront donc tous avec vous ce jour-là, des oreilles toutes amicales

Écrit par : anne | 14/09/2006

@fleur
Moi aussi j'aimais bien poudique ! Je ne sais pas pourquoir et au fond ce n'est pas important. Quant à TF1 et le reste il y a bien longtemps que je ne pratique plus, depuis juillet 2001 pour être exact. L'année du premier loft... C'est simple nous n'avons pas d'antenne, quelle paix ! La cabanne/maison en bois avance je vous envoie une photo bientôt. Pour la musique je vous aurais volontier donné un coup de main mais mes (alitération en "m") origines viennent plus du Sud, le Caucase et je ne parle même pas le russe... Alors tant pis !

Écrit par : MrBlue | 14/09/2006

Tant pis, Mr Blue, c'est l'intention qui compte !!
Anne, je ne suis pas si sûre !! En même temps je me rassure en me disant que le public vient pour la musique et qu'il ne m'écoutera qu'à peine.... Merci d'avoir tenté de me rasséréner !

Écrit par : Fleur | 14/09/2006

Les commentaires sont fermés.