Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2006

Ligeti

Jeudi 15 juin 2006.

             Il a dit Ligeti est mort et je ne le savais pas.

Commentaires

Apatride, Ligeti se revendiquait citoyen du monde. D'un monde ouvert, non pas vierge mais en genèse, dont sa musique était à la fois le lieu, le lien, le liant. La musique devenue pays comme sur cette carte imaginaire qu'il dessina un jour, inventoriant à l'instar de Pérec les bribes d'une Atlantide disparue. Une oeuvre peuplée de fantômes en partance, de silhouettes à venir, quand bien même il affirmait : "Entre ma musique et ce que j'ai vécu, il n'y a aucun lien, en tout cas, pas d'acte politique, pas de manifeste idéologique."
Stanley Kubrick ne s'y sera pas trompé, qui illustre dans son film 2001, l'odyssée de l'espace, l'éveil de l'homme à la conscience par le"Kyrie" du Requiem de 1965, passage de la destruction aveugle à la possible renaissance.

Il avait 80 ans

Écrit par : holly | 15/06/2006

J'ai été totalement fasciné par le monolhite noir.....
et là encore, c'est sans doute la musique de Ligeti qui a fait beaucoup pour ma fascination !

Écrit par : holly | 15/06/2006

Alors venez à notre aide. Dîtes-nous, à nous qui sommes d'une toute autre tribu ce que vous aimez dans sa musique, ce qu'elle vous fait, ce qu'elle vous ouvre. Partagez avec nous, les béotiens, de manière à eveiller notre curiosité, aidez-nous à comprendre. Mon copain P a fait des pièces de théatre autour de ces musiques. Comment faire pour ne pas rester bleu de peur et de marbre devant un piano ? Glacé par le classique; sauf une fois un morceau d'Arvo pärt, mais tellement ébrieux ce soir-là...Ca me laisse totalement dehors...Je viens d'aller sur les sites Ligeti, j'ai écouté des extraits...en vain.

Écrit par : khoan | 15/06/2006

On ne peut pas le transmettre, Khoan, c'est ainsi, Ligeti et/ou le classique ne vous touchent pas, peu importe, cela n'enlève rien à votre sensibilté, et vous n'en êtes pas plus malheureux ! "Chacun son truc"...

Écrit par : Fleur | 15/06/2006

Je ne sais pas... Je suis profondément frustré de ne pas posseder ces clés là. Je sens bien qu'il doit se passer quelque chose, n'étant pas aussi borné que je m'amuse à le paraître. Ce n'est pas un plus d'être insensible sur un point. Il y a du y avoir contrainte je suppose à l'âge où les contraintes massacrent et ne crèent rien...Mais le problème ce n'est pas moi, c'est vous, j'ai peur que vous ne vous sentiez triste, delaissée. Je me souviens de certaines tristesses époruvées quand des artistes disparurent, c'est très profond, ce ne sont pas de petits deuils.

Écrit par : khoan | 15/06/2006

Vous êtes délicat et ça me plaît, toujours plein d'attention. C'est vrai ce n'est pas un petit deuil, mais c'est la vie et son oeuvre reste.

Écrit par : Fleur | 15/06/2006

Les commentaires sont fermés.