Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2006

Les robes prétextes

Jeudi 27 avril 2006.


 

            J’ai désigné à la vendeuse – je me souviens de vous, une petite taille, n’est-ce pas ? - dix robes habillées – j’avais acheté un pantalon cinq ans auparavant – elle me les a portées en cabine, et une à une je les ai enfilées. Devant les Ah ! les Oh ! des deux vendeuses, j’ai joué le jeu de la cliente modèle,

évaporée dans la mousseline,

trois pas dans la robe de soie,

une virevolte dans le crêpe georgette,

un soupir de taffetas,

poses de diva dans l’organza,

une moue dans la robe lamée,

et les rouges – les rouges en pâmoison !

                                                                J’ai dit je les aime toutes je vais réfléchir, je n’ai pas eu le cran d’avouer c’était juste pour le plaisir, je n’en prends aucune, les deux vendeuses m’ont raccompagnée sur le pas de la porte, avec des gestes de bye bye !, j’ai rit en croisant le facteur.

Commentaires

Et les 4 autres, Fleur, elles étaient rouges mais qu'as-tu fait ?

Écrit par : Diablo | 28/04/2006

j'aime bien essayer en solo moi... j'aime pas les sourires des vendeuses pas toujours très crédibles sur leurs remarques...
Mais ça devait être sympa de joeur à la "pretty women" :p

Écrit par : toc | 28/04/2006

"Il y a un taureau dans le pré , enfants cachez vous rouges tabliers."
Y a d'la joie...

Écrit par : koan | 28/04/2006

Je me suis pâmée, Diablo, et Toc, les robes étaient si parfaitement coupées que n'importe qui aurait cédé à la tentation de faire semblant d'être belle devant deux vendeuses. A moins que je ne sois particulièrement narcissique ? ;-)) Koan amateur de légèreté...

Je déteste ce texte je crois que je vais le supprimer.

Écrit par : Fleur | 28/04/2006

Vous êtes folle ! J'adore ce texte ! Vous y êtes belle à mourir !
Non, non, non , ne faîtes pas ça ! Ah non, hein !
Mais enfin, voilà une femme qui a un caractère de feu qui pour cette fois se montre pleinement femme, (mais quand même en rouge), et voilà qu'elle voudrait nous priver de ce répis sur le ring ! Quoi, mais même dans les plus grands matchs on a droit à un temps de récup, zut à la fin...Tiens, vous m'avez fait comprendre que je devais essayer d'être du coté lumineux quand j'écris, et moi, bonne pâte, j'obtempère; poésie, initiatisme, mysticisme lunaire et flambées d'étoiles...
Et vous, pan, vous tombez le short, passez quelques crinolines cramoisies, et vous réagissez comme si c'était, je ne sais pas, une faiblesse... Mais non, c'est votre force que de savoir rester légère dans le drame !
Maintenant, c'est votre blog, faîtes donc comme il vous plaît...Comme auteur, vous ne le sentez pas, ok, mais nous comme lecteurs, c'est bien Fleur qu'on lit. Rappelez-vous les thés et le café, et bien c'en est la suite d'une certaine manière...Bien défendu pas vrai ?

Écrit par : koan | 28/04/2006

C'est vrai que c'est bon de passer du ring aux robes... rouges... toujours de la force, de la folie... j'aime...

Écrit par : sonia | 29/04/2006

C'est juste que je le trouve mal écrit, ce n'est pas tellement le sujet ou la frivolité des faits qui me gêne... Je crois que je vais plutôt me dépêcher d'en écrire un autre !

Écrit par : Fleur | 29/04/2006

Mal écrit ? Pfuu, n'importe quoi ... Vous l'avez même écrit sur le billet même : "c'est juste pour le plaisir".
Ne vous dépechez pas d'écrire- vous ne vous dépechez d'écrire que rarement d'ailleurs, contrairement à un crétin qui nous abreuve d'une loggorrhée absconce...
Je vous interdit de critiquer les textes de fleur...
Allez, bonne littérature, rose endiablée.

Écrit par : koan | 30/04/2006

Qui est le crétin ??? Je veux des noms !!
(rose endiablée, j'adore !)

Écrit par : Fleur | 30/04/2006

C'est moi, koan, pour vous servir, pourquoi ?

Écrit par : koan | 30/04/2006

Ps. N'allez pas me dire que vous comprenez quelque chose à ce que je baragouine ! Un crétin pontifiant qui enrobe des banalités dans un ragout verbeux. Sapristi...
Mais zieutez-voir : quand vous ecrivez, il y a un commencement, un developpement, une fin, mais moi franchement c'est un salmigondis de poivreau...poivrot, pardon, ...hips.
Je n'aime pas le rouge, je trouve que ça fait artificiel. mais ce que j'apprécie, c'est que ça vous plaise. Et dîtes-vous bien que vous avez suffisament bien écrit votre billet pour qu'on ai l'impression que vos robes, vous les avez essayées devant tout l'internet ! Alors rassurée ?

Écrit par : koan | 30/04/2006

J'avais bien compris que le crétin c'était vous, je jouais les innocentes pour ne pas vous blesser ;-))
quant à mon début-milieu-fin "opposé" à vos salades de poireaux, c'est peut être tout simplement parce que vous êtes plus libre que moi en écriture !

Écrit par : Fleur | 30/04/2006

Le texte dans le magasin de thé est sans concurrence..C'est de vous celui que je préfère. Cette arrogance avec la bourgeoise hautaine, cette superbe... Ca c'est rock. Ca les petits minets qui nous "enseignent" à coup de blog en jouant aux durs ils feraient bien de le lire !

Écrit par : koan | 30/04/2006

Salut Fleur, je ne savais pas quoi mettre à la suite de ce billet, toujours est-il que j'aurai aimé être là et pourquoi pas avec mon appareil photo ? Çà nous aurai fait un souvenir visuel, en fait non car comme le dit si justement Koan la description est telle que l'on a réellement l'impression d'avoir assisté à cette séance d'essayage. J'ai trouvé cela très plaisant...

Écrit par : MrBlue | 01/05/2006

Ce sera donc un billet bref, mais tellement humain attendrissant et mutin qu'il me rappelle quelque chose qui aurai pu être filmé par Marcel Pagnol. Je persiste, ce billet possede une grâce particulière. La description des tissus
aurait pu être fastidieuse, j'ai horreur des inventaires à la Prévet, mais là, c'est plein de mouvement, de grâce, d'un entrain féminin "joué" à la perrfection. Emballant.

Écrit par : koan | 02/05/2006

Merci à tous les deux !! Je vais finir par me réconcilier avec ce texte...

Écrit par : Fleur | 02/05/2006

Très chère petite taille rouge, il est magnifique. On en a même parlé avec MrBlue au tel. a 1 heure du matin ! Croyez-nous, pourquoi on vous raconterait des histoires ? Il degage un grand charme, simple, fraîs. Tout ce que j'aime.
Enorme bisous

Écrit par : koan | 02/05/2006

Au téléphone !! Avec Mr Blue !! A une heure du matin !!
Je suis ravie !!

Écrit par : Fleur | 02/05/2006

Soyez le !

Écrit par : MrBlue | 02/05/2006

Moi aussi je suis ravie de retrouver la légèreté du ton et des robes ! ça te va à ravir...

Koan a tout à fait raison quand il dit que c'est exactement toi... C'est bien toi qui transcendes un drame en sourire... la musique yiddisch c'est un peu comme ça ;-) et j'adore !!!

Bonne soirée, miss Pirouette ! ;-)

Écrit par : kti | 05/05/2006

Merci Kti ;-) Message reçu... La musique Yiddish metouche énormément.

Écrit par : Fleur | 05/05/2006

Les commentaires sont fermés.