Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2006

Cruelle

Lundi 20 mars 2006.

 

            Monsieur I., dans son costume taillé à la perfection, me réclame à nouveau ce rendez-vous qu’il attend depuis plus d’un an. Il me fait l’effet d’un prédateur, tellement certain de croquer la gazelle qu’il convoite que son attente est sereine et sa patience infinie. Cependant une pointe de contrariété dans son Pourquoi est-ce si difficile d’obtenir de vous un rendez-vous ?! Comme je lui souris, il m’apprend qu’il a passé des heures délicieuses à m’attendre en vain, l’année dernière. Que chaque seconde était celle où je risquais d’apparaître, et qu’elle en devenait savoureuse. Comme je réitère mon refus, il m’appelle cruelle de lui ôter tout espoir.

Commentaires

C'est simple, je n'ose pas lire...Je n'ai pas le coeur d'être indiscret avec une personne telle que vous vous montrez dans vos textes. C'est sûrement pour un emploi... Le suspens est à son comble. et puis quel être-vous donc pour susciter une patience aussi radieuse chez un personnage apparement naïf, candide, inconscient du danger qu'il côtoit,
qui, allez, je le sens bien, va passer de prédateur à proie.
Me trompette-je ?

Écrit par : koan | 20/03/2006

Ni naïf ni candide ni en danger, ce Monsieur I. Ni même future proie : prédateur à vie. Mais je refuse d'être sa gazelle ! C'est ce qui le tient en haleine je crois... Je lui résiste, c'est ce qui le titille!

Écrit par : Fleur | 20/03/2006

Dis Fleur, quand est-ce que tu m'envoies la photo de la Squaw au guidon de l'Electra ? ;-p

Écrit par : Monsieur P., dans un costume sans rayures | 20/03/2006

"Arrêtez de vous faire du mal", lui répondrais-je.

Écrit par : all-zebest | 21/03/2006

Mr P., nous allons voir si vous êtes aussi patient que Mr I.

Écrit par : Fleur | 21/03/2006

All, en mettant le lien de cette toute première note de blog, je me suis aperçue que vous étiez déjà là !!!!!

Écrit par : Fleur | 21/03/2006

Vous faites bien de refuser Fleur. Il n'y a qu'un pas après avant de se retrouver dans la statut de poule de luxe... comme celle justement que vous decriiez il y a peu. Vous avez bien eu raison de l'envoyer paitre... toutefois, une petite réserve, il me semble que ce prédateur soit plus du genre chaton aux griffes limées que tigre déchainé... au plus dur prédateur la meilleure des gazelles ne saurait résister, souvenez vous de la chèvre de Saguin... Si il revient vous embéter, dites-lui : Monsieur, vous êtes un tigre de papier... ponctuez ceci d'une baffe et partez aussi sec. Si il continue, bien ma foi... j'ai toujours ce stock d'armes... ;-)

Écrit par : sios | 21/03/2006

Excellent analyse, Sios, qui me fait bien rire !

Écrit par : Fleur | 21/03/2006

Eh oui ! Je suis un fidèle parmi les fidèles lecteurs !

Écrit par : all-zebest | 22/03/2006

Cruelle ? Parce que vous l'arrachez à ses rêves ? Allons bon !
Il était temps qu'il descende de son petit nuage étriqué, non ?

Mais non, vous n'êtes pas la chèvre de Monsieur Seguin... même si petite je m'étais prise d'une tendresse particulière pour la petite chèvre...

Écrit par : kti | 22/03/2006

Et bien moi, votre type là, a vous relire, il me fait flipper.
je ne sais pas pourquoi... Donnez-lui plutôt l'adresse de votre blog, ça va le calmer !

Écrit par : koan | 22/03/2006

Hors-sujet urgent... Fleur, avec 3 mois de retard, je te souhaite un joyeux anniversaire !!!
Oui, je sais c'est incroyable, mais j'assume!

Écrit par : kti | 23/03/2006

Pourquoi y a t'il jamais des hommes qui aiments les femmes pour elles-mêmes ? Qu'en dîtes-vous vous même fleur de cette situation ? Pourquoi toujours ce besoin de posséssion ?
A vous lire, peu à peu, j'ai appris à aimer de vous vos paroles cassantes et votre entrain quand une chose vous plaît. C'est cela que j'aime chez vous. Je perçois une femme pleinement femme mature et rebelle. Je vois une âme qui vibre et une intelligence éveillée et avertit. Et ça me plaît commme ça. Je suis fier de vos visites dans notre petit boulot naïf avec MrBlue. Fier comme tout. Merci.

Écrit par : koan | 23/03/2006

Koan, je ne sais pas que répondre à vos compliments, ils sont trop grands pour moi, et c'est moi qui suis heureuse d'aller chez vous et chez Mr Blue, je n'y trouve rien de petit et de naïf, bien au contraire. Merci, merci, merci.

Écrit par : Fleur | 24/03/2006

Les commentaires sont fermés.