Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2006

Sois sage...

Vendredi 17 mars 2006.
            La douleur a planté ses crocs par surprise dans mes mâchoires, côté droit, et de ses griffes elle m’a lacéré la tempe et le cou. Je la sentais pendre à mon visage et je la savais velue, hérissée. J’ai secoué la tête pour lui faire lâcher prise, elle se cramponnait à moi de plus belle. Quand elle s’est trouvée si occupée à torturer mes nerfs, j’ai voulu profiter de son extrême concentration pour la saisir par la peau du cou, et l’envoyer valser. En luttant, les mots de Baudelaire me revenaient à l’esprit, Sois sage ô ma douleur…, et j’ai trouvé ces vers à vomir, je refusais de lui parler, je me révoltais à l’idée de la désigner mienne, de l’appeler ma. Il fallait qu’elle crève, mais c’est de rire qu’elle s’étranglait en constatant que dans mon délire, croyant la tenir enfin, je m’étais arraché les cheveux. Dans la nuit, malgré la codéïne, je suis devenue folle de douleur, mon seul désir était de tirer une balle en plein cœur de la bête, peu importe s’il battait dans ma propre tête. Le Temps lui-même s’est perverti au contact du démon, les heures ont filé comme des minutes et les secondes se sont prises pour des quarts d’heure, et je crois avoir vu la lune faire trois fois le tour de la Terre. La bête veillait et sa grimace était sourire. Au matin, léchant ses babines, la panse pleine, elle m’a laissée meurtrie sur le bord de mon lit.

11:20 Publié dans Painfull | Lien permanent | Commentaires (17)

Commentaires

Vous avez eu une rage de dents?

Écrit par : fouine | 17/03/2006

Courage Fleur. Si c'est une rage de dent ne pas perdre de temps, j'ai subis il y a un an ce désagrément même au urgence il n'ont rien pu faire. Seul un arrachage en règle libère... Mais ce qui est surprenant c'est que même dans la douleur vos mots sont d'une fluidité attirante.

Histoire de vous remonter, un morceau sera bientôt en écoute pour vous chez-moi.
À bientôt

Écrit par : MrBlue | 17/03/2006

Adieu Dugenou : satisfait, Mr Blue ? ;-)) J'attends le morceau avec impatience,en revanche le dentiste ne prévoit pas d'arrachage de dent... (oui, Fouine, il s'agit bien de rage !!)

Écrit par : Fleur | 17/03/2006

1000 mercis Fleur, deux morceaux pour le prix d'un sont en lignes chez moi, venez nombreux !

Écrit par : MrBlue | 17/03/2006

Henri Michaux, chère amie, Henri Michaux ! Si vous mettez le nez dans cette oeuvre ... Que va t'il donc se passer ?
Promis, dès que je verrai clair, je vous recopie un passage
( La nuit ici est NUIT vraiment)...

Écrit par : koan | 17/03/2006

Fleur, c'est peut-être le dentiste que tu devrais descendre, une balle en plein coeur...

Écrit par : Diable | 18/03/2006

Mr Blue, j'arrive, pour les morceaux.
Koan, je n'ai jamais lu H. Michaux, dès aujourd'hui je file à la librairie y jeter un coup d'oeil.
Diable, c'est une idée, je le vois lundi, tu peux me procurer une arme dans les plus bref délais ?

Écrit par : Fleur | 18/03/2006

Fleur, te rends-tu bien compte de ce dont tu es capable? Transformer des maux en plaisir... Tu vois, toi aussi tu m'épates...

J'imagine bien que tu étais meurtrie au petit matin... Je crois que le corps (autant que l'esprit ?) se souvient de la douleur qui l'a traversé, transperçé... et qu'il est marqué à jamais.

Il y a longtemps, j'avais lu "Plume" d'Henri Michaux (pour être exact "un certain Plume", 1930), à l'école.
Ce personnage m'avait touché... J'y pense encore...

Écrit par : kti | 18/03/2006

au cas ou diable ne pourrait pas j'ai un stock interessant à céder... armes diverses, blanches, à feu, missile air-sol... et pour vous Fleur, je suis pret à laisser descendre les prix au plus bas... ;-)

Écrit par : sios | 18/03/2006

Sios, du coup je vais piocher directement dans votre réserve, conclure un marché de ce genre avec qq'un dont le nom est Diable me paraît un peu glauque.
Kti chacune son tour ;-), je vais essayer "Un certain Plume", merci.

Écrit par : Fleur | 18/03/2006

Si vous avez l'occasion de lire le texte où il se bat toute la nuit contre un panaris... Mais j'ai toute son oeuvre dans la Pléiade et pour le retrouver... Si vous vous voulez lire quelque chose de très noir et très hallucinant, osez " les grandes epreuves de l'esprit' ou "misérable miracle", au vu de votre sensibilité littéraire, ça devrait donner quelque chose de gratiné...
Par contre, n'imitez pas son comportement.
J'ai toujours pensé que cet auteur était l'un des tout meilleurs de la littérature de langue Francaise de tous les temps.

Écrit par : koan | 18/03/2006

C'était juste une possibilité, Fleur, je ne te proposais aucun pacte !

Écrit par : diable | 19/03/2006

Allez, Diable, je ne t'ai pas reniée... Je sais bien que tu ne m'as même pas proposé l'arme du crime !

Écrit par : Fleur | 19/03/2006

J'aurais beaucoup de choses à raconter, mais le cadre du commentaire public s'y prête peu. Peut-être un petit courriel. Je peux ?
Bonne soirée, Fleur, et merci pour tout !

Écrit par : all-zebest | 19/03/2006

OOOOH oui, vous pouvez !!!!!!!!

Écrit par : Fleur | 20/03/2006

Comment se porte le dentiste ?

Écrit par : diablo | 20/03/2006

Ma foi étonné de mes douleurs et cependant soucieux de ne pas m'alarmer il me dit "ça arrive"... Je lui ai laissé la vie sauve.

Écrit par : Fleur | 20/03/2006

Les commentaires sont fermés.