Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2006

Sans titre

Vendredi 17 février 2006.

 

Je vous ai envoyé crever, n’est-ce pas ? L’avez-vous osé ?

Longtemps je me suis rassurée à l’idée que je pourrais toujours, dans ce monde de poudre aux yeux, faire semblant d’être jeune, belle et intelligente. Après sept ans de réflexion, cette pensée me rend plus amère que mon orange de Séville. J’ai éprouvé le monde, j’ai vu qu’il était dupe. J’ai vu les perfides les escrocs les flatteurs retomber sur leurs pieds. J’ai vu les imbéciles les menteurs les assassins se faire couronner. J’ai vu que les mots ne voulaient rien dire, que la plupart écrivait comme on bavarde, à tort et à travers. On m’a traitée de provocatrice : je n’ai rien écrit que je n’ai ressenti.

Je suis descendue un soir dans les entrailles du cabaret, mais il n’y avait pas de session. Il n’y avait qu’un écran : je suis fatiguée des images, je voulais de la batterie, de la trompette, de la clarinette, du piano et de la contrebasse. Je suis rentrée lire Lolita et la solitude d’H.H. m’a brisé le cœur.

            Je ne reconnais plus que la solitude, elle est ma femme et ma maîtresse. Je ne la partagerai avec personne.

Commentaires

Tu n'es pas toute seule, courage
http://alavolee.hautetfort.com/

Écrit par : MrBlue | 17/02/2006

C'est un monde sans surprise que vous nous décrivez là chère Fleur...Contente de vous retrouver, tout de même...La solitude, bah, vous n'êtes plus seule, nous sommes là, les fouine, les Klebs, les diablotines....Chais bien qu'c'est po pareil, mais bon, c'est un peu de compagnie...

Écrit par : fouine | 17/02/2006

Mais non Fleur, tu n'es pas du tout provocatrice.

Tu pourrais briser le coeur d'Humbert Humbert, et rompre avec ta femme.

Écrit par : diableauvent | 17/02/2006

Chapeau pour le retour.
Fleur a le sens de la parole donnée. La balle est dans mon camp. En plus, Fleur sait mettre la pression avec cet intransigeant : "J’ai vu les perfides les escrocs les flatteurs retomber sur leurs pieds".

Écrit par : KLB's | 17/02/2006

Moins prompt au commentaire, me voila dépassé par quatre personnes... Toutefois une chose ne semble, avec le temps, pas changer, et c'est bien, pour notre plus grand plaisir, votre style... Fleur, un peu plus seule, un peu plus amère, mais toujours aussi juste et toujours aussi lucide... Merci d'être revenu, vos textes m'ont manqué, vous aussi, mais vous le saviez déjà... Tenez le vous pour dit, vous ne pourrais être seule, jamais...

Écrit par : sios | 17/02/2006

Fleur, tu m'as envoyé un petit mot hier, et ça fait vraiment du bien. je vois bien que tu es assez dépitée. j'aimerais vraiment que pour un instant tu puisses reprendre ton souffle et te reconnecter à une part de toi-même moi bléssée. Prendre du recul et prendre de l'élan. Peut-être ne faut'il pas confondre beauté et apparence ? Il y a des issues et des îlots où la gentillesse et le respect attentif survivent. J'en ai bénéficié parfois de manière inattendue , et de la part de personnes imprévues.
regarde, ton blog semble attirer des gens soigneux à l'égard des autres.

Écrit par : koan | 17/02/2006

Tu ne partages pas ta solitude ; pourtant, en écrivant cette note, tu déclenches une foule de commentaires... Si l'on peut se sentir seule, en soi, on ne peut jamais vraiment l'être... et j'en suis bien contente, comme cela, je peux (enfin?) te revoir.
Et les mots ne veulent peut-être rien dire, mais ils sont une illusion agréable, inventive et infinie. Au fond, le réel est-il le plus important ? Personnellment, je crois à la magie du spectacle et de l'art en général. Je ne sais plus si c'est O. Wilde ou T. Gautier qui a dit que le superflus était pour lui l'essentiel. Une partie de toi doit bien y croire puisque tu tiens ce blog, non ?

Écrit par : mimylasouris | 17/02/2006

Un bien joli retour... Welcome back, Fleur.

Écrit par : Sunsiaré | 19/02/2006

C'est effectivement une joie de vous revoir, et qui plus est si percutante, Fleur.

Écrit par : Anaximandrake | 19/02/2006

Que c'est bon de te relire ici, chez toi!
Oui, les mots ne veulent parfois rien dire... semblent plaqués, donneurs de leçons à quelqu'un dont ils ne savent rien ou presque... ou restent impuissants, comme un vent qui ne sert à rien...
Si tels étaient les miens, oublie-les ;-)

Écrit par : kti | 20/02/2006

Une légère inquiétude me prend à la lecture de cette note. Je reste circonspect. Est-il judicieux de ma part de venir vous déranger, chère Fleur, même si je vous considère comme une amie ?

Écrit par : all-zebest | 20/02/2006

Si, vous la partagerez avec moi ! Il n'est pas courtois de délaisser une visiteuse, de lea laisser languir dans une pièce reculée quand il reste du soleil dehors à partager...
je ne suis pas un ami, je ne vous connais pas ; mais j'aimerais être de l'amitié.
Rêve. Allez sur ECM.com, commandez un CD de Stephan Micus, vous aurez à la fois l'image et le son !

Écrit par : pier | 21/02/2006

J'aime bien cette collection de commentaires, merci à tous et à chacun en particulier...

Écrit par : Fleur | 21/02/2006

Contente de vous retrouver, vous que j'ai apperçue passant chez moi, sur la pointe des pieds ( merci les statistiques ).

Écrit par : creature-feroce | 21/02/2006

Fleur, ta note serait-elle une incitation à devenir escroc, flatteur, imbécile, menteur et assassin (pour ceux qui ne le seraient pas encore) ?

Bise à la Star du Ring...

Écrit par : Pulsar | 22/02/2006

Merci Fleur pour ton lien
Je prends le temps de découvrir ton univers...
La solitude est ma véritable et principale compagne également. Je l'ai apprivoisée. Parfois une chaleur humaine vient la distraire...

J'ai envie (comme toi) d'écrire moins et plus dense... parfois ma logorrhée m'égare et je m'y noie et avec mes lecteurs qui ne me lisent plus certainement !

à bientôt ici ou ailleurs. Mais je reviendrai.

Écrit par : Tortue | 25/02/2006

100% PULSAR TODAY

27/02 = D-DAY Pulsarien (happy birthday !)

Écrit par : spammeuse | 27/02/2006

Les commentaires sont fermés.