Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2005

Misère des pistaches

Samedi 31 décembre 2005.

 

            La gueule entrouverte des pistaches sur leur perle verte qu’elles tiennent pour un grand trésor, et que les hommes croquent au salon après avoir écartelé ces prétentieuses petites femelles. Ils les arrosent de Whisky, et je reste debout, entre deux mondes, à portée de regards des hommes, mais à portée de voix des femmes à la cuisine.

Commentaires

Fleur, c'est très sympa de ta part de nous convier à un apéro de la nouvelle année...

Et puisque tu aimes les bisous, je t'embrasse !

Écrit par : Pulsar | 02/01/2006

Que tout tes souhaits se réalisent Fleur.

Écrit par : Diableauvent | 02/01/2006

Pour ma part, j'ai fait simple : réveillon gastronomique léger en comité familial réduit. Cette simplicité a battu tous mes réveillons aux projets ambitieux qui se terminaient parfois d'éclatante façon (catégorie "échec") : par exemple, se retrouver dans le métro pour le compte à rebours final et rentrer à pieds le long de la voie ferrée, mes amis ayant mis en doute mon choix de train qui, pour une fois, était le bon !
A bientôt.

Écrit par : all_zebest, Ray-veil-on-man | 02/01/2006

Pulsar, bienvenue au virtuel'apéro ! Et merci pour tous tes baisers...
Alors Diableauvent, le questionnaire est trop dur ?? Tous mes souhaits : c'est sans doute ambitieux, mais oui, j'espère qu'ils se réaliseront cette année ! Je te souhaite "que du bonheur" !
All, ça m'a l'air bien sympa, ce réveillon gastronomique, et ça vous repose de vos années précédentes (il faudrait en faire une note !)

Écrit par : Fleur | 02/01/2006

Bon de retour en cette nouvelle et merveilleuse année... et toujours aussi prompt au commentaire, je me permet juste de vous souhaitez une très bonne année (autant que possible) et que vos souhaits, dans la mesure ou ils restent potentiellement concrets, se réalisent... Et une fois n'est pas coutume, un gros bisous pour le passage dans l'année supérieure...

Écrit par : sios | 03/01/2006

Les commentaires sont fermés.