Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2005

Possédée

Lundi 28 novembre 2005.

     Possédée, à nouveau. Une colonie de démons griffus, gluants, rampants, plus révulsants que les créatures de Gustave Doré, font le siège de mes humeurs. Je suis leur jouet, ils me traitent en pantin, j'assiste impuissante à ma métamorphose. Sous leur emprise je deviens harpie, ils savent la chimie du cerveau, bouleversent les équilibres, provoquent le rictus, attisent les haines, encouragent les cris hystériques. L'homme qui vit avec moi continue de m'appeler Fleur alors que je ne suis plus moi-même : je voudrais l'étriper. Je suis une furie, une folle furieuse, j'en pleure de rage. La cyclique mythologie de la femme, ses batailles, ses éclats de voix, ses coups de théâtre, ses dieux trahis, ses déesses perverses, ses hommes désemparés. Je n'en sortirai pas indemne. La meilleure cuadrilla ne pourrait rien pour moi, il ne s'agit pas de corrida, où l'on manoeuvre le taureau à sa guise si l'on se nomme El Juli, il ne s'agit pas de corrida, même si tout se finira dans le sang, comme à chaque fois.

Commentaires

Syndrome prémenstruel? ;-p

Écrit par : Pulsar | 28/11/2005

Tu es plus vivante que jamais Fleur.
J'adore ;)

Écrit par : Axelle K. | 28/11/2005

Franchement, tous ces vrombissements mis en mots sont délicieux de vérité : un joli fragment de vie et de vrai !

Écrit par : La passante | 28/11/2005

Pulsar : toi aussi ?!
Axelle K et La passante : merci pour ces clins d'oeil féminins !

Écrit par : Fleur | 29/11/2005

OUé, joliment écrit. Et désolé pour le concours, j'ai eu une lumière. ;-)

Écrit par : Christophe | 29/11/2005

Je complète ma pensée pour faire suite à ta réponse chez Pulsar. Je défendais ces deux lycéens parce qu'après tout, on ne peut pas leur en vouloir de fêter leur un an ensemble. Après, c'est sûr que la méthode pour vouloir le fêter est contestable. Mais bon, l'enthousiasme de minots de 16 et 17 ans, après tout, ça s'envie quand on en a 10 de plus comme moi et qu'on commence à être blasé !!

Écrit par : Christophe | 29/11/2005

C'était une boutade, chez Pulsar, juste un clin d'oeil...

Écrit par : Fleur | 29/11/2005

torturé mais sympathique petit texte, merci Fleur.

Écrit par : sios | 30/11/2005

Tu fais du pied à Hemingway? Références à "Mort dans l'après-midi"? Fleur, en veste de gros velours élimé, sur la brèche de l'introspection.

Écrit par : KLB's | 02/12/2005

Tiens, te revoilà, il était temps !!! Quelles références ? La cuadrilla, peut-être, la corrida ? C'est inconscient, en fait contrairement au texte "Colt" où je cite un titre d'Ernest en anglais... Ernest est le seul à avoir sa photo sur ce blog, il n'y en a pas une seule autre, et ça date d'il y a longtemps. (Pourtant ce n'est pas mon chouchou)

Écrit par : Fleur | 02/12/2005

Ouais! Je peux enfin jouer au fin connaisseur , rôle qui m'était interdit jusque là par mes réticences en matière de maniement des références littéraires. Alors, hum hum, "Mort dans l'après-midi" est un "essai" d'Hemingway sur la tauromachie où il détaille les coutumes, leur remise en cause, le glossaire des aficionados et déclare son amour pour l'esprit espagnol. (Hemingway en critique et description de toréro est impitoyablement drôle). Enfin voilà quoi.

Écrit par : KLB's | 02/12/2005

Je connais "Mort dans l'après-midi", je l'ai lu il y a longtemps, mais dis moi, ça te fait quoi d'être dans ton noveau rôle de klbs pontifiant ? Tu es criant de vérité... ;-)

Écrit par : Fleur | 02/12/2005

Ca me donne mal à la mâchoire...la faute au fume-cigarette.
J'aurais dit "klebs lénifiant"...

Écrit par : KLB's | 02/12/2005

T'as raison, c'est much better. Le fume-cigarette c'est quand tu te prends pour Klebsollers ?

Écrit par : Fleur | 02/12/2005

Non, bon allez je l'avoue : initialement je voulais mettre "mal à la mâchoire à cause de ma pipe" et me suis ravisé par peur des risées.

Écrit par : KLB's confus | 02/12/2005

Tu peux être confus

Écrit par : Fleur | 02/12/2005

Les commentaires sont fermés.