Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2005

Colt

Vendredi 18 novembre 2005.

          A huit ans j’étais cow-boy. Pendant plusieurs années j’ai chevauché across the river and into the trees. Sur la tête, un chapeau au vague air de Borsalino. En plein nez et jusque dans la gorge, les crochets violents de vapeurs odorantes. Herbes de marécages, fleurs d’ail, roseaux, piqués dans la trame serrée de mon âme. A la ceinture, mon colt étincelant, ma virilité indiscutable. Indiscutée. Ceux qui en ont douté en sont morts. Entre les jambes, ma monture. Plus noire que celle de Zorro, plus rebondie que celle de Sancho Paça, plus nerveuse qu’un taureau des arènes de Séville, plus mythique qu’une Harley-Davidson.

Commentaires

Comment un cow-boy de huit ans devient-il une squaw en l'espace de neuf ans?


Bien entendu, on est également preneur des photos du cow-boy... ;-p

Écrit par : Pulsar | 18/11/2005

A poor lonesome cowboy... un peu plus blanche la monture et on t'aurait appelé Lucky Luke ?

En somme, ne serais-tu pas plutôt un Don Quijote à cheval sur Jolly Jumper ? :)

PS : la panse de sancho en bonne espagnol, on l'aurait appelée panza.

Écrit par : Alinoee | 18/11/2005

Et "bonne espagnol", en bon français on l'aurait écrit "bon espagnol"

Écrit par : Alinoee | 18/11/2005

impressive... surprenant, comme le souligne pulsar, d'abord cow boy puis squaw...

Écrit par : sios | 18/11/2005

Mais non, il ne s'agit pas transexualité... C'est de l'alchimie ! Mais maintenant que j'y pense, j'avais déjà des nattes, quand j'étais cow-boy... (Douteux ? Mais Buffalo Bill s'en faisait quand il prenait un bain) Panza c'est joli comme nom...

Écrit par : Fleur | 18/11/2005

Fleur shot me down bang bang
I hit the ground bang bang
That awful sound bang bang
My baby shot me down

Écrit par : Nancy Sinatra | 19/11/2005

j'étais aussi + cowboy, pendant que la voisine jouait les victimes ... La même assurance que toi à l'époque quand je mettais mon chapeau... .

* se demande où est passée cette belle invincibilité depuis

Écrit par : Toc | 20/11/2005

Toc, ça me fait plaisir de t'entendre à nouveau ! Avec Nancy pour nous seriner son refrain mélancolique, la soirée est à la nostalgie...

Écrit par : Fleur | 20/11/2005

Les commentaires sont fermés.