Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2005

Jazz en Apsis

Jeudi 20 octobre 2005.

Le jazz comme antidote contre la mort.

Mon désir impérieux, soudain, à ce concert, dans un petit café de guingois, au sommet d’une rue en pente. Une violente envie d’entrer en corps dans la musique, comme les six musiciens d’Apsis,

le violoniste tissant, de sa voix mêlée au son de son instrument, une trame si dense que le souffle me manquait

derrière lui ce type frappant du poing sa contrebasse pour en tirer un écho à la batterie,

le batteur justement, à qui l’on devait l’élixir savamment distillé, et sur qui je pensais voir fondre le public, pour le dévorer d’amour

clarinette trompette et saxophone, les instruments à vent supposés charmer la vipère en moi comme le veut la tradition, en réalité au souffle si puissant que j’en restais plaquée au fond du café, le désir d’entrer dans leur monde vrillé aux tripes, découvrant soudain que c’est d’avoir entendu ces trois là que les latins ont mêlé en un seul mot (anima) l’âme et le souffle

Après le concert je suis allée en kamikaze voir le clarinettiste, Christophe Rocher, j’ai dit je suis Fleur Dorcas, et si je tremblais c’est que les vibrations de leurs instruments se répercutaient encore en moi, mon corps avait tout absorbé et il ne finirait pas de trembler avant plusieurs heures.

09:40 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (14)

Commentaires

La star du ring qui drague un clarinettiste... Ca doit jaser du côté de la salle de sport...

Écrit par : Pulsar | 21/10/2005

Ils ne le sauront pas ;-), pas encore repris les cours, pour cause de coude impliable

Écrit par : Fleur | 21/10/2005

La boxe, le jazz...manque juste l'amour du poulet frit et on se croirait en Louisiane.
Je comprends mieux le faulkerisme ambiant de tout ça.

Écrit par : Klebs | 21/10/2005

Ca manque pas, j'aime le poulet frit !!!!!!!!!

Écrit par : Fleu' | 21/10/2005

Bon, je suis donc medium. La classe sur ma carte de visite...

Écrit par : KLBS | 21/10/2005

Ceci dit, Pulsar, tu es un obsédé. Il s'agissait de musique, rien de plus, rien de moins.

Écrit par : Fleur | 21/10/2005

Désolé, j'ai du lire un peu vite la fin du dernier paragraphe:

"...et si je tremblais c’est que les vibrations de leurs instruments se répercutaient encore en moi, mon corps avait tout absorbé et il ne finirait pas de trembler avant plusieurs heures."

Mais bon, cela dit, obsédé, c'est pas mal non plus sur une carte de visite... ;-p

Écrit par : Pulsar | 21/10/2005

Fleur, j'adore votre "Je suis Fleur Dorcas". C'est direct, pur, farouche, anxieux et libérateur à la fois !
Je suis très content de connaiître Fleur.

Écrit par : all_zebest | 22/10/2005

Une fleur sur un rocher... magnifique !

Écrit par : Alinoee | 23/10/2005

All, merci de ce baume au coeur , ce "je suis Fleur Dorcas" est à mon sens pathétique... Je ne suis pas sauvage par esthétisme, je suis une véritable handicapée des relations humaines, incapable de parler, j'ai trop envie de fusion avec le monde entier, c'en est terrifiant.
Alinoee, je n'avais pas pensé à ce jeu de mot !!
Pulsar l'incorrigible : imagine la tête des modèles que tu veux dessiner si tu leur tend une carte pareille.
Klbs, la tienne en revanche peut attirer un certain type de filles.

Écrit par : Fleur | 23/10/2005

Medium sur une carte de visite, ça peut plaire à quel type de filles? Si ce sont les lectrices de Femme Actuelle, je préfère raturer la mention, proprement, avec une règle et tout et tout.

Écrit par : Klebs | 24/10/2005

"ce "je suis Fleur Dorcas" est à mon sens pathétique... Je ne suis pas sauvage par esthétisme, je suis une véritable handicapée des relations humaines, incapable de parler, j'ai trop envie de fusion avec le monde entier, c'en est terrifiant."
Fleur, ne vous inquiétez pas être handicapé en relations humaines est un avantage très net, il permet de sérieusement écrémer ceux qui vous approche, ne laissant que les plus intéressants, les plus volontaires et bizarrement les plus "morts de faim"... enfin au moins ça laisse les deux premières catégories...

Écrit par : sios | 24/10/2005

Bah, le klebs t'a pas besoin de ça pour attirer les playmates de toutes façons !!
Sios je n'en sais rien, mais c'est pas toujours facile à vivre...

Écrit par : Fleur | 24/10/2005

je peux comprendre, étant moi même un cancre en relations humaines, je disais cela pour essayer de vous remonter le moral... je me sors la même chose, des fois ça marche... mais il est vrai que ce n'est pas facile à vivre. Enfin, bien obligé de faire avec de toutes les façons.

Écrit par : sios | 25/10/2005

Les commentaires sont fermés.