Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2005

Mort

Jeudi 6 octobre 2005

     Comme soudain j’ai peur de la mort et comme j’irai demain à cet enterrement avec la trouille au ventre !

     Vus de là-haut nous aurons l’air d’une colonie de fourmis transportant le corps mort de l’une des leurs, et c’est exactement ce que nous serons. Si désemparés devant la mort qu’il nous faudra suivre le rite en tous points – larmes, silence, accolades, mise en bière, mise en terre du cercueil molletonné où il semble que l’on étouffe (et je revois ma mère nouant autour du cou de sa propre mère le foulard de soie avant que le couvercle ne se referme – elle avait le cou si fin et ma mère pensait que ce serait plus douillet et elle disait petite mère).

     Au lieu de hurler d’angoisse, je me mords les lèvres et je voûte le dos pour supporter du ciel le poids et la froideur.

Commentaires

Fleur, je t'envoie tout mon courage pour affronter cette épreuve. Dommage que mes mots sonnent si creux, mais le coeur y est, vraiment.

Écrit par : Alinoee | 06/10/2005

Sincère condoléance Fleur. J'aimerais pouvoir te décharger d'une part de ton fardeau, malheureusement ce n'est pas possible...
Courage.

Écrit par : sios | 06/10/2005

http://frondeur.canalblog.com/archives/2005/05/16/505400.html
J'espère que ça sauras vous plaire et vous réconforter autant que faire ce peut.

Écrit par : sios | 06/10/2005

Je pense très fort à toi aujourd'hui... Effectivement cela ne change rien à ce moment pénible, mais c'est jsute pour que tu aies un peu moins froid au cœur...

Écrit par : Etienne | 07/10/2005

Merci à tous, Sios, je me souvenais bien de ce texte, Etienne, premier comm' ici c'est gentil, Alinoee, je sais que tes mots ne sont pas creux !

Écrit par : Fleur | 10/10/2005

Les commentaires sont fermés.