Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2005

L'esprit de l'Europe

Mercredi 11 mai 2005.
Un détail qui n’en est pas un à propos de mon Carpeaux furioso, au travail en 1863 pour décorer la façade du Pavillon de Flore du Louvre ? Il modèle une France Impériale faite femme, assise sur le dos d’un aigle aux ailes déployées, et il donne – ô mon amour de sculpteur – à cette France, le visage de sa Palumbella aimée, Barbara Pasquarelli, jeune paysanne italienne aussi belle que sage. L’Europe amoureuse de Carpeaux.
Encore un exemple de l’esprit de l’Europe comme il se pratiquait en toute simplicité ? Je cite Jack-Alain Léger, dans Ma vie (titre provisoire) : " Le Nozze di Figaro , justement : l’opéra d’un Allemand sur le livret d’un Italien, tiré de la comédie d’un Français, et créé à Prague. Un autre exemple, plus lointain ? John Florio, fils d’un protestant italien, traduisant en anglais pour Lord Southampton les Essais de Montaigne. Un autre encore, encore plus lointain ? Au Moyen Age, ces recteurs d’université, successivement nommés à Padoue, Dublin, Toulouse, Salamanque, Cologne… Et aujourd’hui, l’Europe ? Des commissions qui se réunissent à Bruxelles pour fixer la quantité de gras dans les hamburgers, la contenance réglementaire des chasse d’eau ?"

09:05 Publié dans Ring | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

L'Europe actuelle n'est pas qu'un salmigondis bureaucratechnocraticoadministratif froid comme une tige de tire-fesses...c'est aussi la Champion's League de football!

Écrit par : LeKlebs | 11/05/2005

Ah, cher Klebs, j'ai lu le dialogue passionné entre toi et Newbie, mais le foot, moi... Comment sais-tu que les tiges de tire-fesses sont froides ?!

Écrit par : Fleur | 11/05/2005

comment? j'ai perdu mes gants lors d'un super schuss aux Saisies en 1990...et ai donc du emprunter le "téléski" sans moufles. Cette stupide addiction au ski m'a causé des soucis dermatologiques.......à bien y réfléchir c'est d'ailleurs bizarre que des mots super chauds comme "tige" et "tire-fesses" désignent, une fois assemblés, un truc si glacial...

Écrit par : Le KLebs | 11/05/2005

M. Dusse, un jour viendra où vous oublierez votre tête...

Écrit par : Pulsar | 12/05/2005

Rien à voir avec l'Europe, mais je viens de lire "minable expérience d'espionne", qui m'a bien amusée - et comme je ne peux plus y laisser de commentaires.... Une fois j'ai fait la même chose avec Philippe Djian, on s'est croisés et regardés sur un passage piéton, j'avais une robe rouge, pas très discrète... Malgré tout, subite impulsion, j'ai fait demi-tour et je l'ai suivi, juste pour voir où il habitait, et pour le plaisir de pister. Après quelques rues, arrivé chez lui (?) il s'est retourné rapidement, je suis devenue aussi rouge que ma robe et je me suis enfuie... Encore bien plus minable, mais j'étais toute contente quand même, d'avoir été si bête !

Écrit par : Alina | 12/05/2005

C'est la rançon de la célébrité, impossible de jouer les espionnes sans risque d'être repérée ! Pour rien au monde je ne voudrais échanger la vôtre contre mon précieux anonymat... Vous imaginez que vous êtes peut-être suivie, vous aussi, par des fans, dans la rue !!!? Si je vous croise un jour, je vous piste et je parie que vous ne vous en apercevrez pas !

Écrit par : Fleur | 13/05/2005

Les commentaires sont fermés.