Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2005

Li Po

Lundi 2 mai 2005.
A la façon de Li Po, boxant seule sous la lune, avec mon ombre nous sommes trois, et ivres, chacun va son chemin...

10:45 Publié dans Boxe | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Un titre asiatique, de la boxe, de l'ivresse, du delirium tremens ("moi et mon ombre, on est trois!"), tout ça me fait penser à un truc : je sais, je vais être terraterriste une fois de plus mais....ça existe réellement comme discipline martiale la "boxe de l'homme saoûl"??...J'avais vu une film une fois avec Jackie Chan qui devait être complétement pinté pour pouvoir mettre des tannées...

PS : malgré l'utilisation des termes "une fois" et "pinter", je vous jure que je suis pas bruxellois.

Écrit par : Le Klebs | 02/05/2005

Dis donc, le Klebs une fois, tu as oublié la lune en comptant sur tes doigts : moi une fois, mon ombre une fois et la lune une fois, ça fait trois une fois... En fait j'ai pris le titre et deux vers d'un plus long poème de Li Po intitulé "Buvant seul sous la lune". En boxe il y a un terme pour désigner le boxeur "abruti de coups reçus" : punch-drunk, ce qui fait aussi référence à quelqu'un de saôul. Jackie Chan, je l'ai vu dans "Le chinois se déchaîne", et vu la violence du Kung-Fu, je comprends qu'ils aient à se "pinter" avant chaque combat... Ce n'est pas pac que tu as honte d'être belge qu'il faut le nier "hautetfort"...

Écrit par : Fleur | 03/05/2005

Fleur sur le ring boxe avec ses poings, mais aussi avec ses mots ;)

Écrit par : Axelle K. | 03/05/2005

Je t'avais prévenu de mon terraterrisme. Pour moi, qui ne suis ni un astronome, ni une fille, la lune c'est plus un concept flou qu'une chose susceptible de subir une personnification poétique..
Au-delà de ce décalage, l'erreur vient sans doute que je ne compte pas sur des doigts mais sur mes coussinets...et qu'au moment du compte, j'ai du être perturbé par le facteur ou la musique tire-larmes de la pub Royal Canin...
Quant au sujet qui dérange, c'est à dire ma belgitude, je ne sais où elle a été puisée car je suis pas peu fier d'affirmer que je suis métisse....fruit donc d'amours controversées, clandestines, socialement inacceptables...............................................................................................................................................................................................proud to be métisse belgo-français! Ouais, bon ok, c'est pas super glamour et exotique mais à une époque, les couples mixtes franco-belges, ils avaient du courage pour oser affirmer leur relation!

Écrit par : Le Klebs | 03/05/2005

Les commentaires sont fermés.