Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2005

Minable expérience d'espionne

Jeudi 28 avril 2005.
Je me souviens d’un sacré réflexe d’espionne qui me réjouit encore aujourd’hui quand j’y pense.
Paris, il y a quelques années. Un boulevard, et sur le trottoir, je vais croiser un homme qui tient à la main un bouquet de fleurs, têtes en bas : je reconnais un célèbre écrivain français. Il marche à grandes enjambées, mais ça c’est parce qu’il emporte chez lui une brassée du Jardin d’Eden. Il sait qu’il est peut-être suivi, il ne se doute pas que l’espionne arrive face à lui. Il ne se méfie pas, ne me regarde pas, nous nous croisons, je me retourne sur son passage, il s’est approché d’une porte cochère, il tape le code d’ouverture, je reviens sur mes pas l’air de rien, en professionnelle. Il disparaît à l’intérieur de l’immeuble en laissant la porte se refermer lentement derrière lui. Sans réfléchir, (ici le réflexe d’espionne dont je suis si fière), je jette l’un de mes gants dans l’embrasure de la porte pour l’empêcher de se refermer tout à fait. J’attends quelques secondes avant de me glisser à mon tour à l’intérieur de l’immeuble. Cour intérieure, graviers, escaliers numérotés, couloirs. Pas un bruit, pas une ombre. Je repère une sortie donnant sur une petite rue, parallèle au boulevard. L’endroit rêvé pour un agent secret doublé d’un écrivain célèbre (et il le dit lui-même, c’est la même chose). Je finis par trouver sa boite aux lettres, je prends le minuscule ascenseur pour monter à l’étage indiqué, mais là-haut le plancher craque. Le couloir est tortueux, et toutes les portes peuvent être la sienne. Je flaire l’aura de l’écrivain (il m’impressionnait beaucoup à cette époque),… lorsque j’entends des bruits de pas ! Je redescends par l’escalier, cours à travers les couloirs, et je m’échappe par la sortie discrète, dans la rue déserte pour semer les éventuels contre-espions. Je me contente de sortir un papier et un crayon, je note le nom et l’adresse de l’écrivain, et quoique vous en pensiez, j’estime que ma mission s’arrête là. Je vous avais prévenus : c'est minable.

Commentaires

Je suis impressionnée par le réflexe de l'espionne qui est en toi, et, quoi que tu en penses, je trouve cette aventure étonnante et surement pas minable !
(Aurais-je eu le courage de faire la même chose... ?)

Écrit par : Axelle K. | 28/04/2005

Philippe Djian ?
Matzneff ?

Écrit par : Ludovic | 28/04/2005

Fleur prenant en filature un quasi inconnu au prix de mille périls, au prétexte qu'il vient d'agiter quelques pétales sous son nez, c'est un comble...

...pour ne pas dire le bouquet!

Écrit par : Pulsar | 28/04/2005

Ni Djian ni Matzneff... Le concours est ouvert !
Pulsar, ai-je gagné ton concours à toi ?
Axelle, oser ta note de ce matin est plus courageux que suivre l'un de ses héros dans un immeuble

Écrit par : Fleur | 28/04/2005

Evidemment que tu as gagné mon coucours!

Le tien est plus difficile... On a très peu d'indices...

Écrit par : Pulsar | 28/04/2005

Indices : écrivain, "européen d'origine française" célèbre (médiatisé, en tout cas... Je ne suis pas sûre qu'il soit lu).

Écrit par : Fleur | 28/04/2005

De plus de cinquante ans.

Écrit par : Fleur | 28/04/2005

Euh... PPDA ??!

Écrit par : Axelle K. | 28/04/2005

Philippe Sollers!

Écrit par : Pulsar | 28/04/2005

Donne-nous l'adresse, on ira voir nous-mêmes...

Écrit par : Newbie Ocean | 28/04/2005

Le gagnant est : Pulsar, il s'agit de Ph.S. (et c'est pas pc que j'ai gagné à son concours du jour...)
Non, Newbie, je ne donnerai pas l'adresse ! Bien tenté !

Écrit par : Fleur | 28/04/2005

Qu'est-ce que je gagne?
Qu'est-ce que je gagne?
Qu'est-ce que je gagne?

Écrit par : Pulsar | 29/04/2005

Bien ton blog Mlle l'espionne!!!!!j'ai déjà fait 1 ou 2 filature mais moins bien réussies que toi. :)

Écrit par : mad | 29/04/2005

Pulsar gagne une formation "drague en TGV" avec Axelle K., avec travaux pratiques sur blonde. Heureux ?

Écrit par : Fleur | 29/04/2005

Ce gros lot dépasse mes espérances!
Grâce à toi Fleur, mon parcours initiatique se poursuit...

Écrit par : Pulsar | 01/05/2005

"PH.S"...pas commun ça doit être un type basique sous acide.

Écrit par : Le Klebs Calembouriste à sa mère | 02/05/2005

C'est quand tu veux Pulsar :)

Écrit par : Axelle K. | 02/05/2005

Les commentaires sont fermés.