Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2005

Monsieur I en costume terre

Vendredi 1er avril 2005.
Boxe hier soir. Quatre élèves, travail de la contre-attaque. Auto-satisfaction en découvrant que le prof ne me fait plus travailler en « débutante ». Mon ego gonflé à bloc me permet d’encaisser sans broncher les punchs vicieux d’un poids lourd puis d’un poids moyen. Je réussis à décocher quelques directs que je tenais en réserve dans mes gants.
Depuis que l’on a changé de prof, je suis élevée à la dure, seule femme parmi les boxeurs. Je me souviens parfois de la façon dont mon premier prof jouait au coach personnel avec moi : « Non, X, c’est moi qui fais travailler Fleur ! »… « Tiens, je te prête mes gants, Fleur ! »… « Fleur, change de casque, il est trop grand, celui-là… Attends, je vais te le mettre ! ». Parfois à la fin du cours il venait s’accroupir auprès de moi, pendant que je rangeais mes affaires, et tout bas il chuchotait ses conseils « Profite de ton excellente allonge face à des adversaires plus petits. Travaille tes directs. », je me prenais pour une boxeuse professionnelle en hochant la tête, c’était l’enfance de ma boxe.
Aujourd’hui dans la rue un gamin facétieux colle – sans se faire prendre - un poisson d’avril sur le sac à dos d’une passante. Son sourire, après son exploit.
Aperçu Monsieur I. en costume couleur terre.

15:35 Publié dans Boxe | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

Sans aucune relation avec ta note...enfin, pas directement. Ya une phrase qui m'a fait penser à "Million Dollar Baby", que j'ai vu ya pas longtemps.
En tant que boxeuse, tu en as pensé quoi?

T'as peut-etre déjà traité le sujet, auquel cas je m'excuse en avance. : )

Écrit par : Lacérations | 01/04/2005

(Je suis contente de ta visite !!) Et toi, qu'en as-tu pensé ? Le côté boxe m'a beaucoup touchée, bien sûr, le fait qu'il s'agisse d'une femme aussi. Le plus touchant reste la relation entre la boxeuse et son coach. Les scènes de combat n'ont pas été travaillées pour en mettre plein la vue et c'est tant mieux. J'ai apprécié la sobriété et la justesse de C.E.

Écrit par : Fleur | 01/04/2005

il t'arrive de regretter ton ancien coach ?

Écrit par : hypo | 03/04/2005

C'est sa bonne humeur qui nous manque en cours ! Et oui, aussi un peu le fait d'être choyée...

Écrit par : Fleur | 04/04/2005

c'est vrai que le carisme du prof et son propre plaisir à transmettre fait souvent la différence.
c'est le cas de mon "prof" d'art martiaux..

par contre suis pas trop choyée me suis prise une jolie clef ce soir.. et comme toi ça fait un peu plaisir de voir qu'il me ménage de moins en moins
par contre il s'amuse à faire des comparaisons avec la musique :op

(ps : ça na pas bon gout un tapis beurk)

Écrit par : hypo | 05/04/2005

Tiens, ça m'intéresse, ses comparaisons avec la musique : quel genre ?? Ca fait longtemps que tu fais des arts martiaux ?? Moi j'ai jamais goûté au tapis ;)

Écrit par : Fleur | 06/04/2005

souvent c juste pour comparer le travail des bases avec les gammes au piano ( mais bon moi des gammes j'en ai jamais trop fait, mes profs étaient pas fan visiblement)

Mais cette fois ct plus intéreannt il comparait le kata et le jeu pianistique..
un kata n'est pas qu'une suite de mouvements il faut y mettre une intention (on était un peu ramolo il faut dire)

comme la musique n'est pas qu'une suite de note (il faut l'interpréter)

j'ai trouvé ça beaucoup plus pertinant que son autre comparaison (mais bon c le sensei .. il a toujours raison ;o)

Écrit par : hypo | 06/04/2005

Et pour répondre à ton autre question je n'ai commencé que cette année mais ça faisait très longtemps que je voulais en faire (et que je n'en avait pas eu la possibilité)
résultat j'accorche beaucoup
c'est un art qui me convient très bien

Écrit par : hypo | 06/04/2005

Les commentaires sont fermés.