Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2005

Sauvage attitude

mardi 22 mars 2005.
La mauvaise semaine dernière a fini par crever elle aussi, avec son désespoir, ses crampes d’estomac, son porte-monnaie vide, sa tête fardée de catin sur le déclin. Cependant, le skate. Travail de l’équilibre et de la frime. Stupide impression de liberté en roulant à quinze à l’heure sous les pins. Odeurs d’été.
L’homme avec qui je vis a gagné 250 euros en pariant sur des matchs de foot. Rempli le réfrigérateur. Esprit libéré pour quelques jours. Il dit que je suis une sauvage. Qu’une femme essaie de m’approcher, qu’elle prétende me connaître, qu’elle empiète sur ma solaire solitude, et je me braque. Je n’ai rien à lui dire. Je finis par la connecter à une autre ; je retiens mon souffle en espérant que le lien se crée en dehors de moi. Il dit « Tu es une sauvage », alors je suis une sauvage, je ne sais pas jouer la comédie des relations humaines, je prends toujours trop au sérieux les affaires d’amitié. Je donne tout ou rien. Je vois ma blonde musicienne de temps en temps, sur une impulsion, et ça me va comme un gant de boxe. Alors c’est entendu, je suis une sauvage.
Traverser le marché dimanche matin, seule au milieu de la foule : jouissance. Quel orgueil ! Il n’y a qu’en cours de boxe que je retrouve l’humilité de l’apprentie.
Le titre de cette note est stupide.

Commentaires

le titre est meileur que "positive attitude"...
et puis c'est toujours intéressant de se confronter à une sauvage. c'est un peu comme un défi chaque jour que l'on se lance. va-t-on réussir à la dresser?

Écrit par : jugurta | 22/03/2005

Une sauvage ça peut plaire.. faire peur

en tout cas ça ne laisse pas indifférent

je te rejoins sur le tout ou rien

les amitiés sont (pour moi en tout cas) bien plus importante que tout...

Écrit par : Hypo | 23/03/2005

Attention au rodéo !! J'ai bien peur que les sauvages ne soient pas faits pour rendre les autres heureux.

Écrit par : Fleur | 23/03/2005

Et pourquoi pas devenir une apprentie du Théâtre des relations humaines? C'est une belle cause aussi. On y rencontre des comédiens pitoyables mais aussi des comiques ou des étoiles inoubliables. Moi je ne sais toujours pas mon texte et je me fais souvent refoulée des castings. Mais parfois et rarement on me laisse quand même jouer le rôle de "MOI MEME" et avec les meilleurs partenaires.

J'adore le passage "Cependant, le skate. Travail de l’équilibre et de la frime. Stupide impression de liberté en roulant à quinze à l’heure sous les pins"

Écrit par : drass | 24/03/2005

refouler ER désolée, mon hemisphere droit me commande de corriger.

Écrit par : drass | 24/03/2005

Pardonnez-moi Drass, mais je pense que c'est du gauche que vous voulez parler.

Écrit par : Anaximandrake | 24/03/2005

Non, vocabulaire et orthographe hemisphere droit non? Vite, un specialiste du cerveau!!!!

Écrit par : drass | 24/03/2005

Non, cest l'inverse. L'hémisphère gauche est le siège de la pensée analytique et verbale. La confusion vient peut-être du fait que cet hémisphère commande le côté droit du corps.

Écrit par : Anaximandrake | 24/03/2005

Alors pourquoi quand je fais une faute de français c'est ma main droite qui me fout une baffe?

Écrit par : drass | 24/03/2005

Justement, ta main droite est commandée par ton hém' gauche !
La grande comédie de la vie, je l'ai jouée avec plaisir à une certaine époque, mais j'en suis lasse.
Quand et avec qui es-tu toi-même, Drass ?
Et les philosophes, Anaximandrake, que pensent-ils de cette comédie ?

Écrit par : Fleur | 24/03/2005

Parce que c'est l'hémisphère gauche qui est seul apte à se corriger lui-même selon ses propres critères. Il faudrait en fait que ta main droite frappât ta joue gauche. Si, en réalité, elle frappe la droite, c'est une injustice flagrante.

Écrit par : Anaximandrake | 24/03/2005

Chère Fleur, seul le bonheur est sans mystère puisqu'il ne se justifie que par lui-même. La sauvagerie est le seul rapport qui soit adéquat au réel, c'est-à-dire à ce qui n'est pas social. En effet, la société n'existe que pour éviter le plus possible d'avoir à se confronter au réel comme tel, c'est-à-dire à l'absurde, à l'hapax de l'Être, donc à l'angoisse mais aussi à l'extase. Ce qui se dit aussi : là où la société règne, toute pensée s'éteint. Pour le reste, c'est-à-dire la comédie sociale, moins l'on y accorde d'importance, plus on y excelle. Encore une fois, la vacuité est ici souveraine.

Écrit par : Anaximandrake | 24/03/2005

Pardonnez moi de rabaisser le niveau du débat mais alors si on suit votre raisonnement, le sexe de l'homme obéit à quelle hémisphère du cerveau?? La réponse est facile et n'est pas dans la question : à aucun.

Écrit par : drass | 25/03/2005

Ca y est Fleur, j'ai mis en ligne le lien vers mon site de vitraux, encore en construction mais déjà si prometteur.
J'espère que je saurai le faire vivre et que j'en obtiendrai de grandes satisfactions.

Écrit par : drass | 25/03/2005

Plaisantez-vous Drass (pas pour les vitraux) ?
Avez-vous oublié le tantrisme ?

Écrit par : Anaximandrake | 25/03/2005

Je vais tenter de clore le débat en indiquant que le mien obéit au doigt et à l'oeil :D


PS: Sandra, excuse moi de te dire ça, je sais pas si c'est la lumière ou quoi mais t'as pris un sacré coup de vieux sur la photo de "Pose d'un vitrail dans un hall d'entrée" lol.
Penses-tu qu'en assemblant toutes les photos où tu te reflètes dans un miroir on pourrait te voir en entier?

PS2: ils sont bien zolis tes vitraux

Écrit par : Axis | 25/03/2005

Les commentaires sont fermés.