Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2005

En finir avec le dragueur

Lundi 7 février 2005, 10 heures du matin.


      Monsieur I. doit m’attendre au lieu de rendez-vous, ce doit être la sixième, septième, huitième, peut-être la dixième fois qu’il vient, attend une demi-heure, me donne encore trois minutes pour déboucher d’un escalator, avant de battre en retraite.


      Je n’y suis jamais. Torturée à l’idée de l’avoir allumé et de l’humilier en lui posant un lapin. Monsieur P. à qui j’en parle, me répond à la façon d’un vieux sage chinois : Mais vous avez été prévenue que le poisson sait nager. Il ajoute : Les hommes sont-ils si pitoyables pour que vous en ayez pitié ?


     Monsieur I., vendredi dernier, son portable à l’oreille, se retourne compulsivement du côté où j’arrive habituellement : il me cherche. Il me repère au moment où je pose le pied sur le trottoir, et je regrette d’être en jupe si courte justement ce jour-là. Il me regarde avec cet air gourmand parce que le moment est tout proche où il me tiendra dans ses bras, croit-il. Il ne sait pas que je suis la Bacchante ivre de Rodin, souriante et légère d’apparence, mais armée d’une cinglante baguette d’osier tenue cachée derrière mon dos. Je lui annonce que ce n'était pas vraiment sérieux ces rendez-vous, il peut rétorquer que si, je ne cède pas et m'éclipse rapidement.

      Le dragueur est prévenu, mais je sais qu’il est au rendez-vous, il ne peut pas être passé si près du but et négliger cette dernière chance. Il est dix heures et demie, il bat en retraite. Je me sens mal, je me sens responsable du bonheur de chacun.

      C’est prétentieux et épuisant. Je me dis qu’il est temps de lancer un blog.

Commentaires

Belle introduction ....
je reviendrais :-)

Écrit par : Whispers | 07/02/2005

Bienvenue dans la blogosphère. J'ai hâte de lire la suite de vos aventures. A l'occasion, passez faire un tour chez moi (je parle de mon blog, soit dit sans ambiguité). Bonne continuation.

Écrit par : all_zebest | 08/02/2005

Les commentaires sont fermés.